studio

  • Arrête ton Cinéma

distributeur

  • EyeSteelFilm

Bande-annonce & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Cette oeuvre puissante et muette, tournée au moyen de nombreuses caméras numériques permettant de varier les textures, est à classer parmi les poèmes cinématographiques les plus inusités jamais vus.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

A symphony of murky, grainy, jittery images and clanking, whirring, droning sounds, this is an abstract audio-visual experience as much as it is an observational film.

Stephen Dalton Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Dès lors, sa durée totale de 1h25 apparaît arbitraire, trop longue et trop courte à la fois. Hormis ce bémol, avec lequel un spectateur averti pourra facilement composer, Léviathan reste une incroyable aventure, une expérience sensorielle qui s'approche du cinéma à l'état pur.

Éric Fourlanty Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Avec ses couleurs sursaturées, où domine le rouge sang, le bruit assourdissant des vagues et de la salle des machines, Leviathan se révèle une expérience audiovisuelle d'un lyrisme cauchemardesque.

Manon Dumais Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Remarquable essai visuel à mi-chemin entre film d'abstraction et fresque écologique poignante, Leviathan, réponse melvillienne à Franju et son Sang des bêtes, plonge aussitôt dans un monde cauchemardesque d'une noirceur d'encre des plus déstabilisantes.

Ariel Esteban Cayer Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

À mi- chemin entre l'observation anthropologique stricte et le film d'art expérimental, la virée que nous proposent Castaing-Taylor et sa collègue française Véréna Paravel à bord de ce chalutier de métal hurlant ressemble bel et bien à un cauchemar, enfoui irrémédiablement dans les profondeurs d'un océan d'effroi.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Leviathan est un documentaire à ne pas manquer, qui se retrouvera vraisemblablement dans notre palmarès de fin d'année.

Martin Gignac Lire la critique complète