Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Une mise en scène puissante et calme, aux accents presque épiques par moments, ajoute encore de la profondeur au récit, malgré une baisse de rythme en seconde partie.

Helen Faradji Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

Lorsque vous entendrez ces quelques notes de musique orchestrales à la fin du film, vous saurez que Leviathan était un film grandiose.

. Cinémaniak Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

C'est un peu empesé, mais un véritable choc qui nous en apprend probablement plus sur l'état de la Russie qu'un documentaire.

Éric Moreault Lire la critique complète

Canoë

Lire la critique

Cette oeuvre est parfaitement dosée de cynisme et d'humour noir à la manière de la littérature russe qui rejette les fins heureuses.

Jim Slotek Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Leviathan est film quasi apocalyptique, qui ne cesse de décrire les liens entre le particulier et le général, entre une Russie rurale et la civilisation humaine, entre l’homme et la nature, entre Kolya et le pouvoir. C'est drôle parfois mais c’est toujours tragique.

Philippe Gajan Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Grâce à son talent de metteur en scène, le portrait qu'il dresse de la Russie est terrifiant, mais toujours crédible… ce qui rend son acharnement anti-pouvoir encore plus regrettable, car presque redondant, donc inutile!

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Chaque mot est pesé, chaque silence fait entrer le spectateur dans la crainte ou dans la colère, chaque image transporte l'histoire dans la désolation.

Asher Pérez-Delouya Lire la critique complète

Variety

Lire la critique

Meticulously composing images in steel blues and icy grays, his directorial style is so distant  (...).

Paul Debruge Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

Leviathan brushes harsh reality with cinematic grandeur and marks Zvyagintsev as a world-class talent.

Peter Travers Lire la critique complète