Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Si le trait paraît parfois forcé, l'effet-vérité doit beaucoup au jeu naturel d'acteurs peu connus, au milieu desquels François Cluzet, en homme usé qui se restaure de l'intérieur, ne cesse d'épater.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Le grand défaut de ce film irréprochable, dans le sujet comme dans la forme, c'est de n'en avoir aucun. Tout vient du postulat de départ qui, plutôt qu' un film sur un alcoolique, est un film sur l'alcoolisme.

Éric Fourlanty Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Dans le rôle principal, François Cluzet fait montre d'une anxiété palpable, qui n'est pas sans rappeler son personnage de La vérité ou presque. On sent, par des gestes infimes, la violence que doit se faire son personnage d'Hervé pour accepter de faire partie d'un groupe.

Mathieu Perreault Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Évitant le piège du mélo et des bons sentiments, Le dernier pour la route ne mise pas sur les effets de caméra ou de montage savants, pas plus qu'il ne se complaît dans le voyeurisme ou le sordide. En fait, Godeau donne la part belle aux contradictions du protagoniste qu'il ne se permet pas de juger. En résulte un film sensible, pudique et plutôt convaincant.

Manon Dumais Lire la critique complète