réalisateur

scénariste

studios

  • Summit Entertainment
  • Participant Media

distributeur

  • Les Films Séville

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le scénario verbomoteur semble avoir été écrit par des thérapeutes, la mise en scène illustrative manque d'expression et l'interprétation ne fait guère d'étincelles, quoique le fait que Gibson ne perde pas la face dans ce rôle casse-cou tient de l'exploit.

Médiafilm Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

En fin de compte, ce nouveau film traitant de dépression masculine ne réussit pas à nous tirer un quelconque début d'émotion. Ou de réflexion. On n'arrive tout simplement jamais à y croire.

André Duchesne Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

It's too bad The Beaver isn't quite the great film I was expecting. It does feel a bit like the premise can't quite sustain a feature film, and might have made for a better novel than a film. Nevertheless, it's still worth seeing, if only for Gibson's performance.

Chris Bumbray Lire la critique complète

Panorama-Cinéma

Lire la critique

Pour sa part, Foster démontre bien une certaine dextérité au niveau de la mise en images avec ce troisième long métrage, signant une réalisation compétente et une direction d'acteurs on ne peut plus convaincante, reconfirmant le talent des jeunes Yelchin et Lawrence, tandis que Gibson offre pour sa part une performance des plus habitées réussissant à faire oublier certaines des situations pour le moins étranges dans lesquelles il est souvent coincé.

Jean-François Vandeuren Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

If you can get past your feelings for the troubled Gibson, you get to watch a high-wire performance of the highest caliber.

Peter Travers Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Ce qui doit être dramatique devient comique et des effets tardifs qui évoquent le suspense finissent toutefois par ressembler à une mauvaise série B horrifique. De quoi rire à plusieurs endroits, mais pas nécessairement pour les bonnes raisons.

Martin Gignac Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Réalisé de façon on ne peut plus conventionnelle, pour ne pas dire à la manière d'un movie of the week, The Beaver de Jodie Foster menace à tout moment de sombrer dans le ridicule.

Manon Dumais Lire la critique complète

USA Today

Lire la critique

The title refers to a hand puppet that Walter manipulates and speaks through so he can cope with his deep melancholy. Though the notion has its outlandishly comic aspect, the movie is more painfully sad than humorous.

Claudia Puig Lire la critique complète