Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le scénario, qui possède de grandes qualités d'écriture, repose essentiellement sur l'évolution de ces relations et abonde en observations pleines d'acuité rendues avec verve et intelligence.

François Lévesque Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

Casting a movie star to play an irritating schlub was his first mistake, but as he builds Greenberg around Stiller's performance, Baumbach comes to seem nearly as self-absorbed and naive as the character himself.

Katey Rich Lire la critique complète

Ruefrontenac.com

Lire la critique

Ben Stiller offre un jeu tout en nuance. Son personnage, qui est dépressif et sous médication, passe d'un état à un autre de manière déconcertante. On est loin de ses pitreries habituelles dans ses comédies légères. Greta Gerwig offre aussi une belle performance en jeune femme mignonne et complexée.

Martin Bisaillon Lire la critique complète

The New York Times

Lire la critique

Mr. Baumbach abruptly, and with a subtle display of self-conscious wit, reveals Greenberg to have been a romantic comedy all along. Here we are in a car speeding toward the airport and what might be the prospect of a happy ending. And suddenly a movie about a man who is defiantly difficult to like becomes very hard not to love.

A. O. Scott Lire la critique complète

The Gazette

Lire la critique

At this juncture you may be asking yourself - why bother? Because Greenberg is smart, funny and observant. And Roger, for all his neuroses and navel-gazing and professed desire to "do nothing," is actually as vulnerable as only complete jerks can be.

John Griffin Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Même si le récit aurait certainement mérité d'être légèrement resserré, le résultat demeure satisfaisant.

Guillaume Fournier Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Pourtant semble tout de même manquer quelque chose à ce Greenberg. Quelque chose comme du piquant dans les dialogues, malgré quelques lignes réellement surprenantes, du rythme dans l'enchaînement des séquences, de la tendresse dans le regard. Car qu'on ne s'y trompe pas, là où Carrey, Sandler ou Ferrel parvenaient à assurer ce surplus d'humanité nécessaire à composer de sublimes losers, de pathétiques héros, Ben Stiller ne réussit jamais tout à fait à nous attacher à son personnage.

Helen Faradji Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Or, l'écriture est tellement marquée qu'elle en devient parfois encombrante. Les situations sont plaquées; les dialogues flairent l'artifice. Cela dit, Ben Stiller propose une performance nuancée, et Greta Gerwig est une révélation.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

USA Today

Lire la critique

It may not appeal to those seeking escape or non-stop action. But for those looking for realistic, complex characters coping with believable emotional hurdles, this is an unexpected gem.

Claudia Puig Lire la critique complète