réalisateur

producteur

scénariste

studio

  • Les Films de L'Autre

distributeur

  • Funfilm Distribution

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Évitant le piège anthropologique, refoulant les réflexes du cinéma social, Leriche brosse un portrait impressionniste d'une nation en marge de la nôtre, inscrivant jusque dans son matériau la lenteur du temps qui passe.

Martin Bilodeau Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Mais le poignant et très réussi Avant les rues dégage une véracité remarquable dans l'illustration des drames, petits et grands, qui marquent au fer blanc le quotidien de notre fier monde, pour paraphraser Sol.

Éric Moreault Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

La richesse de ce film, tourné dans des conditions modestes, réside aussi dans cette faculté qu'a la réalisatrice d'évoquer la beauté des choses - la nature notamment - tout en abordant aussi les conditions très dures dans lesquelles les communautés autochtones doivent vivre dans les réserves. Les images, signées Glauco Bermudez, font d'ailleurs souvent écho à ce contraste.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

Prendre le temps d'écouter avant de prendre la parole. Préférer observer plutôt que de juger promptement. La démarche a été fertile : rares sont les Blancs qui ont réussi à parler avec autant de justesse et d'empathie de la réalité des communautés autochtones. 

Julie Demers Lire la critique complète

Cinémaniak.net

Lire la critique

Sa lente stimulation, son ton respectueux et son approche naturaliste du film ne seront pas au goût de tout le monde, mais ce premier long métrage devrait assurer le financement d'un deuxième film pour Chloé Leriche, qui nous offre ici une belle surprise avec une oeuvre très mature, mais surtout honorable.

. Cinémaniak Lire la critique complète

Films du Québec

Lire la critique

Au final, une œuvre effervescente et belle se dégage, à l'instar de la scène inoubliable de la purification dans les bois, lente, filmée à distance comme pour ne pas déranger le protocole. Sans doute ce que le cinéma de fiction québécois a fait de plus sensible sur les peuples autochtones, depuis longtemps.

Charles-Henri Ramond Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

Avant les rues évite de justesse les pièges du mélo ou de l'écueil didactique sans pour autant se terminer au bon moment. 

Martin Gignac Lire la critique complète