Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Porté par un récit au rythme haletant et peuplé de personnages drôles et excentriques, dont cette ribambelle de petites bêtes de somme qui feront la joie des jeunes spectateurs, ce conte teinté de concepts psychanalytiques (sur les rapports névrotiques entre parents et enfants) constitue une agréable réussite.

André Lavoie Lire la critique complète

Lecinema.ca

Lire la critique

Enfin une alternative aux studios Pixar et Dreamworks! Sans être la meilleure animation de l'année, Despicable Me séduit amplement avec ses beaux personnages et son humour irrésistible. Comme quoi il est possible de prendre un malin plaisir à être méchant et ignoble.

Martin Gignac Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Détestable moi n'est pas la plus drôle des comédies d'animation de l'été, mais certainement la plus drôlement étrange. Une fois passée l'étape d'apprivoisement du personnage principal et de son univers complètement déjanté, le film réserve d'agréables surprises, fruit de l'imagination galopante de ses auteurs. Par moments, c'est un peu du n'importe quoi, mais n'empêche, le plaisir est au rendez-vous.

Normand Provencher Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

Grâce à son humour bon enfant, à son rythme trépidant et à ses effets 3D subtils et efficaces, Despicable Me s'avère un film familial divertissant et intelligent qui évite le piège des bons sentiments.

Manon Dumais Lire la critique complète

USA Today

Lire la critique

There's nothing to despise and plenty to celebrate about Despicable Me. A whip-smart family movie that makes inventive use of the summer's ubiquitous 3-D technology is something worth cheering.

Claudia Puig Lire la critique complète

The New York Times

Lire la critique

Are you choked up yet? Are you laughing yet? You might be before the picture is over, but only because the alternative would be the kind of snarling fury that would make you feel bad about yourself.Are you choked up yet? Are you laughing yet? You might be before the picture is over, but only because the alternative would be the kind of snarling fury that would make you feel bad about yourself.

A. O. Scott Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Ici l'usage du 3D, bien qu'accessoire, n'est pas qu'un gimmick, n'est pas fortuit et sert parfaitement le récit qu'il enjolive. C'est la cerise sur le sundae, le film, version « sans lunettes » passerait tout aussi bien.

Aleksi K. Lepage Lire la critique complète