réalisateur

studios

  • Truth Entertainment
  • Voltage Pictures

distributeur

  • Remstar

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Ce macho arrogant et menteur, baiseur compulsif ostracisé par les siens après que son état de santé eut été révélé, en vient à devenir attachant, jusque dans ses failles, grâce à la performance puissante et colorée de Matthew McConaughey.

Louis-Paul Rioux Lire la critique complète

Le Soleil

Lire la critique

Le réalisateur québécois a su éviter le pathos et désamorcer la tension dramatique avec humour quand elle devient trop lourde. En fait, il a surtout évité de trop en faire et s'est mis au service du scénario et de son acteur.

Éric Moreault Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

Vallee keeps the film going at a breezy pace, and despite the grimness of Ron's circumstances, the film actually takes on the air of an upbeat caper-comedy.

Eric Walkuski Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

All credit to the impassioned script from Craig Borten and Melisa Wallack that started when Borten first interviewed Ron in 1992. And to Canadian director Jean-Marc Vallée for using hand-held cameras to keep Ron's journey burning with ferocity and feeling.

Peter Travers Lire la critique complète

The Hollywood Reporter

Lire la critique

Matthew McConaughey is in top form in this entertaining account of a rodeo redneck who becomes an unlikely angel in the AIDS struggle.

David Rooney Lire la critique complète

Cinéfilic

Lire la critique

La qualité du scénario y est pour beaucoup. Sans fioritures ni états d'âmes, il bénéficie également d'une écriture dont les ellipses narratives exponentielles donnent au film un rythme très particulier.

Jean-Marie Lanlo Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

McConaughey, méconnaissable tellement il est amaigri, parvient à faire valoir l'humanité de son personnage - souvent antipathique - sans ne jamais rien appuyer. Il mérite tous les éloges. Face à lui, Jared Leto offre une composition nuancée, malgré le caractère plus flamboyant du rôle.

Marc-André Lussier Lire la critique complète

Agence QMI

Lire la critique

Avec Dallas Buyers Club, Jean-Marc Vallée réussit le double tour de force de livrer un film puissant et soutenu par d'excellents acteurs - dont Jared Leto qui crève l'écran -, avec un budget ridicule de 5 millions $.

Isabelle Hontebeyrie Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

His direction is subtle, never overwhelming the performances, but it's also powerful and inspired when it needs to be.

Chris Bumbray Lire la critique complète