réalisateur

studios

  • Canal +
  • France 3 Cinéma

distributeur

  • K-Films Amérique

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Mermoud signe une mise en scène d'une élégance effacée, en parfaite adéquation avec une direction photo naturaliste. Chaque rôle bénéficie d'une interprétation juste, mais Gilbert Melki et Emmanuelle Devos se révèlent particulièrement mémorables en partenaires cultivant un rapport teinté d'ambiguïté.

François Lévesque Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Quelle étiquette donner à Complices, premier long métrage de Frédéric Mermoud? C'est bien là la question. Car si le film s'affiche d'abord comme un thriller, il se mue progressivement en un drame psychologique, où les questions existentielles prennent quasiment le pas sur l'enquête.

Jean-Christophe Laurence Lire la critique complète

Le Point

Lire la critique

Au final, un premier essai intéressant, mais... inabouti.

Olivier De Bruyn Lire la critique complète

L'Express

Lire la critique

En outre, le film est porté par deux jeunes comédiens plus vrais que nature, Nina Meurisse et Cyril Descours, et deux épées de plus en plus affûtées, Emmanuelle Devos et Gilbert Melki.

Christophe Carrière Lire la critique complète

L'Excessif

Lire la critique

Complices n'est pas le film de l'année. Mais c'est un magnétique premier long-métrage, dans lequel Frédéric Mermoud, avec l'aide de ses acteurs, tous excellents, transforme une enquête criminelle en parcours sentimental. Un mélange bouleversant.

Lucie Pedrola Lire la critique complète

Libération

Lire la critique

Assemblées sans maladresse fatidique, les pièces du puzzle policier (dont le réalisme blafard suggère le Scènes de crimes de Frédéric Schoendoerffer) vont révéler une certaine mélancolie sociale où Gilbert Melki et la jeune Nina Meurisse feront particulièrement bonne figure.

Gilles Renault Lire la critique complète

Télérama

Lire la critique

On reste dans le réalisme sordide : caravane sinistre, pavillon lugubre, sans parler des chambres d'hôtel des michetons qui donnent lieu à une ou deux scènes à la limite de la pure complaisance. Par ricochet, le duo de flics, pourtant intéressant, n'émeut guère, lui non plus.

Juliette Bénabent Lire la critique complète

Le Nouvel Obs

Lire la critique

Les personnages sont finement dessinés, l’interprétation est excellente. Seul point faible : la réalisation, un peu plate, qui tire l’ensemble vers le téléfilm.

Olivier Bonnard Lire la critique complète

Voir

Lire la critique

On saluera également la facture réaliste de la mise en scène qui privilégie les gestes et regards en apparence anodins des inspecteurs et qui donne aux scènes à caractère sexuel entre les jeunes amants une spontanéité à couper le souffle.

Manon Dumais Lire la critique complète

Ruefrontenac.com

Lire la critique

Quant à l'histoire d'amour entre les deux jeunes prostitués, eux aussi magnifiquement interprétés par Cyril Descours et Nina Meurisse, elle est tout aussi plausible. Leur passion est très bien rendue : on y croit sans peine.

Martin Bisaillon Lire la critique complète

24imag

Lire la critique

Une chronique douce-amère, sensuelle et expressive qui prend également vie à l'écran grâce à un quatuor d'acteurs éclaboussant chaque scène de leur présence fascinante : Gilbert Melki et Emmanuelle Devos, d'abord, toujours aussi vrais, toujours aussi solides, mais aussi, et peut-être surtout, Cyril Descours et Nina Meurisse.

Helen Faradji Lire la critique complète