réalisateur

producteurs

scénariste

studios

  • Working Title Films
  • Translux

distributeur

  • Universal Pictures

Bandes-annonces & Images

Revues de presse

Médiafilm

Lire la critique

Le décor de roman-photo, la musique accrocheuse et l'interprétation complice de Domhnall Gleeson et de Rachel McAdams, en font un divertissement de bonne tenue.

Médiafilm Lire la critique complète

Joblo.com

Lire la critique

Whether or not you get any enjoyment out of About Time depends on whether you're able to watch the movie as un-cynically as Curtis made it. It's predictable, corny, and utterly without conflict or suspense, but it pushes the right buttons if you're open to it.

Chris Bumbray Lire la critique complète

Rolling Stone

Lire la critique

The actors have charm, but not enough to compensate. The fabled Curtis touch, light and fluid, deserts him this time. Dragged down by whimsy and sentiment, About Time feels like it weighs a ton.

Peter Travers Lire la critique complète

La Presse

Lire la critique

Moins drôle, mais plus philosophique que ces deux derniers longs métrages, About Time saura autant vous faire rire que pleurer, bien qu'il puisse sembler un peu long par moments (puisqu'on doit revivre plusieurs fois certains passages de la vie de Tim).

Stéphanie Vallet Lire la critique complète

Cinema Blend

Lire la critique

Aside from this underwritten character and bizarre casting choice, Curtis has made a fantastic and inventive modern-day fable.

Kristy Puchko Lire la critique complète

Séquences

Lire la critique

La formule magique qu'on ne vous révélera pas finit par nous lasser à force de répétitions. Et si la complicité entre Domhnall Gleeson et Rachelle McAdams est des plus manifestes, celle du même Gleeson avec Bill Nighy est sans doute des plus attendrissantes.

Élie Castiel Lire la critique complète

Affaire de gars

Lire la critique

Avec À travers le temps, Richard Curtis a réussi à donner un visage beaucoup plus personnel aux voyages dans le temps, et ce, en tombant rarement dans la redondance.

Philippe Michaud Lire la critique complète