Affiche du film  Une nuit au musée : Le secret du tombeau
© 20th Century Fox

Une nuit au musée : Le secret du tombeau

Version en français
v.o.a. : Night at the Museum: Secret of the Tomb
19 décembre 2014

Grelots qui pandouillent

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Le troisième chapitre de la franchise Night at the Museum laisse plutôt perplexe; il y a des moments très réussis, dans lesquels il règne une véritable tension dramatique et qui, visuellement, impressionnent (peut-être pourrait-on même dire que ce film renferme certains des meilleurs clins d'oeil de la série entière), mais il y a aussi, à l'opposé, des séquences d'un cliché aberrant qui ne peuvent même pas être excusées par l'humour infantile tellement elles sont maladroites. C'est son inégalité qui nous empêche d'être entiers dans notre appréciation. Comme parfois pour prendre une décision, il faut faire des listes, prêtons-nous à l'exercice. Voici la liste des pour et celle des contre.

Pour :

- Un caméo absolument hilarant (et inattendu!) qui mérite le déplacement.
- Le nouveau personnage du narcissique Lancelot du Lac s'harmonise bien avec le reste du groupe d'hurluberlus du Musée de New York, et est à l'origine de quelques rires sincères (notamment grâce à ce surnom étonnant qu'il donne au protagoniste : Grelots qui pendouillent).
- Les effets spéciaux sont généralement très bien exécutés (à noter une séquence où les personnages s'engouffrent dans un tableau d'art moderne).
- Ricky Gervais et Rebel Wilson contribuent positivement à l'aspect humoristique et déjanté de l'oeuvre.
- Les différents opposants sont suffisamment effrayants et particulièrement bien intégrés au récit.
- Robin Williams.

Contre :

- La raison pour laquelle la tablette s'oxyde est parfaitement ridicule.
- La morale sur la relation père-fils manque de profondeur et de rigueur.
- Les blagues sur les crottes, le pipi de singe et le nez fondu (quand même le moins pire des trois) auraient pu être évitées et remplacées par quelque chose de moins prévisible.
- Le personnage du sosie préhistorique de Larry est assez puéril, et ce, même lorsqu'il mange du styrofoam ou se fait poser des barrettes colorées par une gardienne de sécurité excentrique. 
- La finale s'étire inutilement. On a, à deux ou trois reprises, l'impression que le film est terminé, mais il reste toujours quelques scènes colorées, mais inutiles.
- Le font de teint de Ahkmenrah/Rami Malek.

Résultat : Pour : 5, Contre : 5.

Décidément, un film à moitié réussi. Les enfants s'amuseront probablement plus que leurs parents, mais Night at the Museum : Secret of the Tomb n'est pas ennuyant comme d'autres suites de films du même genre l'ont été par le passé (disons comme Mummy Returns, pour ne citer qu'un exemple). Le long métrage de Shawn Levy est un divertissement correct qui saura certainement calmer les gamins en rush de sucre pendant le temps des fêtes.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Elizabeth Lepage-Boily

Mes dernières critiques

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.