Trop belle

Version en français
v.o.a. : She's Out of My League
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.
Doublé au Québec

Durée

1h45

Genre

Comédie sentimentale

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

12 mars 2010

Date de sortie du DVD

22 juin 2010

Synopsis

Kirk est un jeune homme dans la mi-vingtaine plutôt ordinaire qui travaille comme agent de sécurité dans un aéroport et qui rêve de devenir pilote d'avion. Le jour où Molly, une jeune femme très séduisante, commence à s'intéresser à lui, il ne sait pas comment réagir. Ses amis considèrent la situation invraisemblable et s'entêtent à lui faire comprendre qu'elle est trop bien pour lui. Sa famille, déboussolée par la beauté et l'intelligence de Molly, croit la même chose. Kirk tente donc de s'expliquer pourquoi une fille aussi parfaite désirerait soudainement un type aussi anodin que lui. Mais certaines choses ne s'expliquent pas...

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Louis-Paul Rioux
Cote: 5 (Moyen)

De plus le récit, mince et avare en péripéties dignes de mention, est truffé de personnages secondaires stéréotypés, rarement drôles et souvent accessoires.

Lecinema.ca
20%
Martin Gignac
Cote: 1 étoile

Primaire comme son intrigue et ces êtres unidimensionnels qui notent la valeur d'une personne sur une échelle de beauté allant de 1 à 10, She's Out of My League rappelle qu'il y a trop de titres qui prennent l'affiche toutes les semaines dans les salles de cinéma et que parfois, ce serait peut-être bon que quelqu'un fasse un tri.

Voir
20%
Kevin Laforest
Cote: 1 étoile

Enfin, l'acteur montréalais doit se prêter à une série de gags de mauvais goût, qui n'ont même pas le mérite d'être drôles ou surprenants comme l'étaient ceux de l'infiniment supérieur There's Something About Mary, une inspiration évidente pour les créateurs de ce navet.

The Gazette
60%
Jay Stone
Cote: 3 out of 5

This is mostly due to the charm of Eve and Baruchel, playing the two normal people in a sea of wise-guy sidekicks, irritating family members, bitchy best friends and the rest of the menagerie that populates most of the modern coarse comedy. She's Out of My League looks like it's going in that direction, but this is a film that's an improvement on its trailer, another rarity.

La Presse
60%
Sonia Sarfati
Cote: 3 étoiles

Cela donne aux scènes et aux répliques que l'on imagine. Qui sont parfois vraiment bêtes (comme dans la vie) mais aussi, parfois, savoureuses. Pour qui ose rire bête, quoi.

Cinema Blend
60%
Josh Tyler
Cote: 3 étoiles

She's Out of My League tries to live in the murky, grey realm between the raunchy stratosphere of Judd Apatow's movies and the cellar dweller, watered down formula romantic comedies usually populated by Grey's Anatomy leftovers. It succeeds in finding a level between those rom-com extremes, unfortunately that middle ground is as mediocre as you'd expect it to be.

USA Today
Claudia Puig

If they'd perhaps shared an interest in anything, we might more easily buy this romance. But he's an awkward underachiever with low self-esteem and little ambition, and she's a worldly lawyer and event planner, brimming with confidence. The one believable aspect is his neurotic nagging sense that he's not worthy, and the effect that has on their relationship.

The Los Angeles Times
Betsey Sharkey

What he brings to She's Out of My League, in addition to the geek and the gawk, is a dash of the debonair, which might seem impossible and yet he does. The character also goes for polite over pot as a central reason for his schlubian state, a quality so rare in these modern times that it seems like an entirely new concept. What's next, no more knuckle-dragging friends?

Variety
John Anderson

Baruchel, a member of the Knocked Up/Tropic Thunder repertory company, is a charmer, his Kirk a self-effacing, modest, socially high-functioning guy of limited charisma but sweet disposition. And though she might have gotten away with being just a pretty face, Eve brings a genuineness to Molly that's refreshing, especially in a genre that usually treats young women like chuck roast.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.