Tous au Larzac

Version originale en français
En attente de classement

Durée

1h58

Genre

Documentaire

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

13 avril 2012

Synopsis

En 1971, une décision du ministre de la Défense vient chambouler la petite vie tranquille des paysans du Larzac dans le sud de la France. Celui-ci annonce que le camp militaire de la région sera agrandi et que plusieurs paysans seront expropriés. Ces derniers décident alors de s'unir pour stopper les actions entreprises par le gouvernement afin de les chasser de leur terre. Marizette, Christiane, Pierre, Léon et José multiplieront les actions de résistance afin de faire entendre leur voix. Pendant la décennie que dureront leurs manifestations, leurs réunions ou leurs occupations, se joindront à eux des milliers de militants solidaires prêts à tout pour la victoire.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Elzévir Films
  • Arte France cinéma

Liens

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Médiafilm
Cote: 4 (Bon)

Au-delà de l'approche un peu statique du sujet, faisant alterner entrevues et archives, on retient l'impressionnante galerie de témoins au verbe aiguisé.

Voir
70%
Manon Dumais
Cote: 3,5 étoiles

Récipiendaire du César du meilleur documentaire, Tous au Larzac se révèle un fascinant récit où le passé reprend vie grâce à des archives éloquentes et aux témoignages généreux des chaleureux intervenants.

La Presse
60%
Aleksi K. Lepage
Cote: 3 étoiles

Tous au Larzac, riche, captivant, émouvant, généreux, est toutefois très dense et longuet. Rouaud a voulu tout dire et tout montrer, si bien qu'au bout d'une heure, on est un peu groggy par le flux continu d'informations. Mais ce n'est qu'un bémol. Ce film est un trésor, à revisiter, qui ravira le coeur des troupes indignées.

Le Nouvel Obs
99%
Lucie Calet
Cote: 3 coeurs

Passionnant, le documentaire de Christian Rouaud déroule l'histoire d'un apprentissage politique, raconte comment, au fil des ans et en dépit d'épisodiques divergences de stratégies, s'est formée une communauté inflexible et non violente, un art de s'insurger collectivement.

Libération
Laure Noualhat

Dans toutes les salles où il a été projeté - une centaine en quelques semaines -, le film «redonne de l'espoir»,«revigore» les gens. Des Indignés au collectif Jeudi noir, nombreux sont les militants d'aujourd'hui à se lancer dans des actions non-violentes, humoristiques, de longue haleine...

Télérama
Cécile Mury

A priori austère, cette forme se révèle passionnante : le montage, serré, vif, suit la chronologie des événements et les souvenirs se répondent du tac au tac pour former une véritable et palpitante épopée sociale.

Le Monde
Jacques Mandelbaum

Le second élément déterminant de la réussite du film est le talent de Christian Rouaud, d'abord pour faire parler ces gens, mais plus encore pour transformer au montage cette parole collective en un art du récit d'une fluidité et d'une tension captivantes.

Le Point
Florence Colombani
Cote: À voir

Malgré son évidente sympathie pour la cause des manifestants, Christian Rouaud revient sur cette histoire avec une vraie rigueur d'historien : pas de voix off, mais un savant équilibre entre archives et témoignages.

Le Figaro
99%
Marie-Noëlle Tranchant
Cote: 3 coeurs

Le film de Christian Rouaud récapitule cette épopée paysanne post-soixante-huitarde avec beaucoup de verve, en faisant ressortir tout ce qu'elle a eu d'impétueux et d'inventif pour ceux qui s'y sont engagés.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.