Secretariat

Version en français
v.o.a. : Secretariat
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h03

Genre

Drame sportif

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

8 octobre 2010

Date de sortie du DVD

25 janvier 2011

Synopsis

Puisque son père est malade, Penney Chenery décide de s'occuper de sa ferme, qui est spécialisée en chevaux de course. Bien qu'elle n'y connaisse presque rien, la mère de famille est prête à apprendre. Pour parfaire son éducation, qui de mieux que l'expérimenté Lucien Laurin, qui est une sommité en la matière? Un cheval particulièrement prometteur attire leur attention : il s'agit de Secretariat. Peut-être pourrait-il même décrocher des titres d'importance, dont la Triple Couronne. Mais avant la coupe aux lèvres, Penney doit prouver qu'elle a sa place dans ce sport dominé par les hommes.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Walt Disney Pictures

Distributeur au Québec

  • Walt Disney Pictures Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Cette évocation du passé glorieux d'un cheval exceptionnel et de sa frondeuse propriétaire adopte un ton sirupeux et mélo qui s'avère vite indigeste.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

Le biopic collant, romancé et ultimement indigeste est de retour avec Secretariat qui rappelle que Walt Disney est encore le spécialiste du genre.

Voir
40%
Manon Dumais
Cote: 2 étoiles

À moins d'être fou des chevaux et des courses hippiques, il se trouvera sans doute peu de cinéphiles pour goûter pleinement Secretariat, de Randall Wallace, lequel s'inscrit parfaitement dans la tradition des téléfilms de Disney.

The Gazette
50%
Jay Stone
Cote: 2,5 out of five

Secretariat is the biography as crowd-pleaser, a true story torqued for the big screen and further ennobled by several inspirational speeches ("I don't care how many times they tell us we can't do it. I'm not giving up") that sum up our age of self-realization and positive thinking.

La Presse
60%
Sonia Sarfati
Cote: 3 étoiles

Le but du réalisateur était de donner au spectateur l'impression d'être Secretariat et non de regarder Secretariat. La mission est accomplie. Le bruit, la poussière, la vitesse, la violence, le danger des courses, tout est là. Immersion complète. Découverte totale.

Joblo.com
40%
Genevieve Blaber
Cote: 4/10

And with each scene in Secretariat it becomes more obvious that, while the story of Secretariat is an amazing tale of a horse at the top of his game, the story of his owner, Tweedy - at least as it's told here - is just... not.

USA Today
63%
Claudia Puig
Cote: **1/2 (out of four)

The true story of the recordbreaking Secretariat is pretty stupendous as is. It didn't need schmaltzing up. But director Randall Wallace chose to aggrandize everything surrounding the Triple Crown winner to worshipful proportions. The sentimentality ladled on thickly, however, undermines the impact of this underdog saga.

Cinema Blend
30%
Josh Tyler
Cote: 1,5 étoile

This blindingly obvious flaw in the film's construction might be forgivable if the things it chose to focus on instead were in any way interesting, but they're not. Diane Lane is the movie's sole interest and she, unfortunately, seems to have no personality.

The New York Times
Manohla Dargis

The bigger and truer stars of this enjoyable, sometimes accidentally entertaining movie are the five horses that take turns playing Secretariat - one was used for running, another posed for the cameras - along with the memory of that original breathtaking beauty. This was a champion  whose races thrilled the usual society swells and off-track gamblers along with a larger public swept up by the story of the big red horse who could and did.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.