Repreneurs

Version en français
v.o.a. : Repo Men
Le film ne peut être vu que par des personnes de 16 ans et plus.
Violence
Doublé au Québec

Durée

1h51

Genre

Science-fiction

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

19 mars 2010

Date de sortie du DVD

27 juillet 2010

Synopsis

Lorsqu'on ne peut plus payer sa maison ou sa voiture, la banque les saisis. Dans un proche futur, c'est la même chose pour les organes. Des scientifiques ont trouvé le moyen de remplacer les organes par des appareils artificiels qui occupent les mêmes fonctions dans le corps humain et qui permettent aux hommes de vivre plus longtemps et en santé. Mais la longévité a un prix. Dès que le client ne peut plus payer l'équipement que la compagnie Union lui a amicalement fourni, des repreneurs sont alors chargés de récupérer leurs organes, au péril de la vie des acheteurs. Lorsque Remy, l'un des meilleurs repreneurs de l'entreprise, est obligé d'acquérir un faux coeur, il comprend tout l'effroi d'avoir à fuir pour demeurer en vie.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Universal Pictures
  • Relativity Media
  • Stuber Productions

Distributeur au Québec

  • Universal Pictures
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
30%
Médiafilm
Cote: 6 (Pauvre)

Le bilan est accablant : réalisation informe, critique sociale inopérante (sur l'endettement et le totalitarisme économique), interprétation approximative, ouf!

La Presse
60%
Aleksi K. Lepage
Cote: 3 étoiles

La suite est fort complexe, on peine à suivre, mais on aura droit à quelques scènes de combat admirablement chorégraphiées (empruntées au cinéma asiatique), à des plans tétanisants dans les laboratoires aseptisés de The Union (plans qui ramènent à Kubrick) et à un final désespéré, hommage évident au Brazil de Terry Gilliam.

Cinema Blend
50%
Katey Rich
Cote: 2,5 étoiles

Bearing the clear marks of long post-production delays and a lot of tinkering in the editing room, Repo Men is largely a mess, zipping among flashbacks and action scenes and brutally gory moments with little narrative drive to link it all together.

USA Today
38%
Claudia Puig
Cote: * 1/2 out of four

Nothing about this movie seems original or fresh - including the repurposed mechanical body parts. Worse, the story's internal logic lacks coherence and structure. The Union, the company that manufactures and markets these synthetic body parts, takes them back by force - usually killing the patient in the process - if payments are past due for 90 days.

Variety
Justin Chang

These potent moments aside, the film has neither the intellectual rigor nor the internal consistency needed to make its vision of the future seem even remotely plausible, and it short-circuits its more provocative implications in a muddle of conflicting moods.

The New York Times
Stephen Holden

It may have been a shrewd business decision by the film's director, Miguel Sapochnik, to treat the story as a nasty, comic thriller. But when, after a certain point, Repo Men subsumes its satire to strenuous action sequences, it loses its edge and turns into a chase movie of no special distinction. It also becomes sentimental, as the technically heartless Remy suddenly gains his soul and sets out to destroy the Union.

Téléchargez gratuitement l'application pour iPhone
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par AOL Canada Logo Moviefone
© 2014 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.