Paulette

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : Paulette
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h27

Genre

Comédie

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

12 avril 2013

Date de sortie du DVD

23 juillet 2013

Synopsis

Paulette vit seule dans un appartement miteux d'un HLM de la banlieue parisienne. Raciste et xénophobe, la vieille femme est désagréable avec tout le monde, y compris avec son petit-fils, dont le père est noir. Sans le sou, Paulette a un jour l'idée de s'adonner au trafic de cannabis. Ses talents de femme d'affaires et de pâtissière contribuent à son succès instantané. Évidemment, il ne faudrait pas que son gendre, qui est policier, ou que ses voisines apprennent qu'elle est maintenant la trafiquante la plus en vue du quartier. Son succès ne manque d'ailleurs pas d'attirer l'attention des fournisseurs...

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Légende Films
  • Gaumont
  • France 2 Cinéma

Distributeur au Québec

  • AZ Films
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Malgré l'abattage de Bernadette Lafont dans la peau d'une vieille dame teigneuse et raciste en voie de rédemption, cette comédie sociale inspirée de faits réels manque de convaincre, alors qu'elle verse en deuxième partie dans la facilité et les bons sentiments. L'humour n'est guère relevé et la réalisation s'avère fonctionnelle, sans plus.

Le Soleil
40%
Éric Moreault
Cote: 2 étoiles

En fait, le principal, et seul intérêt, à mon avis, de Paulette réside dans la performance de Bernadette Lafont et de son trio d'acolytes, qui l'aident dans son trafic.

La Presse
60%
Jean Siag
Cote: 3 étoiles

Paulette demeure une comédie légère plutôt sympathique, qui effleure dans son esprit le mouvement des Raging Grannies. Il reste que dans son rôle de Mam' la défonce, Bernadette Lafont est absolument divertissante.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Or, s'il ose certaines scènes-chocs illustrant la précarité des aînés, le racisme ambiant et la violence quotidienne des banlieues parisiennes, Enrico n'a pas le génie d'un Ken Loach.

Télérama
Guillemette Odicino

L'idée est marrante. On est content de retrouver Bernadette Lafont qui en fait des louches dans le rôle de la petite vieille coriace. Et le film jette un regard relativement franc sur la banlieue, avec ses vrais sales mecs et ses petits beurs qui ont du coeur. Mais la mise en scène, très plate, et surtout un scénario au ras du bitume donnent un résultat vraiment peu planant.

Le Nouvel Obs
33%
Guillaume Loison
Cote: 1 coeur

Malgré le ronron téléfilmesque, les rebondissements tiennent en haleine, quelques personnages se dessinent. Paulette méritait mieux.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.