Affiche du film  Nuit et jour
© 20th Century Fox

Nuit et jour

Version en français
v.o.a. : Knight and Day
23 juin 2010

Fais moi confiance

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

La complicité est un élément très important lorsque le film met en vedette deux protagonistes d'importance similaire. Sans cet élément de symbiose, cet aspect de coopération dynamique, le long métrage - surtout s'il prêche par la romance - n'aura pas la force nécessaire pour séduire le public. Tom Cruise et Cameron Diaz dans Nuit et jour sont un parfait exemple de cette complicité élémentaire. Même si le film d'action, dans les faits, n'apporte aucune idée particulièrement originale et est truffé de stéréotypes évitables, le spectateur, obnubilé par l'alliance entre les deux héros, évite de remarquer ses défauts et se laisse plus facilement divertir.

Roy Miller, un agent secret du FBI qui a été accusé d'avoir fait échouer volontairement une mission, rencontre June Havens dans un aéroport des États-Unis. Dans le même avion que lui en direction de Boston, June est témoin d'une descente organisée par Miller. L'agent lui demande alors de mentir aux autorités et de ne jamais croire leurs propos rassurants. Ne sachant plus qui croire June avoue aux policiers fédéraux connaître Roy Miller. Ce dernier, bien décidé à la protéger, vole alors à son secours avant que ses ennemis s'en prennent à sa vie. Lié involontairement à cet homme qu'elle ne croit que partiellement, June devra écouter ses conseils particuliers si elle veut un jour retrouver son existence paisible.

Le scénario, souvent décousu et fréquemment incohérent, laisse tout de même une place méthodique à la romance et à l'action - les thèmes sont exploités de manière équivalente et ils ne se mélangent pas déraisonnablement comme c'était le cas dans Tuer pour aimer, le plus récent long métrage du même genre. Certaines coïncidences et clichés archaïques viennent, en revanche, souvent briser la fraîcheur du récit et sa cohérence. L'agent secret, qui d'abord ne devrait pas tomber amoureux d'une belle inconnue; c'est une question de principe et de professionnalisme (James Bond et Ethan Hunt l'ont pourtant appris à leur dépend), laisse régulièrement sa protégée sans défense et (comme par magie) la retrouve toujours une seconde avant qu'elle se fasse descendre par de méchants traîtres.

Cruise et Diaz sont définitivement la force du film, son âme et, sans aucun doute, la justification de sa grande efficacité. Deux autres acteurs, avec les mêmes textes, les mêmes situations, auraient donné un résultat bien différent, probablement beaucoup moins dynamique, et irrémédiablement moins percutant. Les personnages secondaires ne sont d'aucunes utilité dans le film, on ne remarque que ces deux acteurs de talent qui s'échangent la réplique avec habilité et pondération. Même si les effets spéciaux nous apparaissent souvent comme factices, forcés (l'apparence de l'écran vert est parfois rebutante et les explosions, trop fréquentes, s'avèrent souvent superflues), les scènes d'action restent tout de même effrénées et généralement bien schématisées.

Tous les étés ont leurs films d'action - M et Mme. Smith avait ensoleillé l'été 2005 alors qu'Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal avait connu un succès estival considérable en 2008 -, parions que Nuit et jour sera cette année cette oeuvre carabinée qui attirera les foules.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Elizabeth Lepage-Boily

Mes dernières critiques

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.