Affiche du film  Bad Moms
© Les Films Séville

Mères indignes

Version en français
v.o.a. : Bad Moms
28 juillet 2016

Shooter!

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Les comédies décapantes mettant en vedette des femmes sont de plus en plus populaires; Bridesmaids ayant tracé la voie en 2011 avec ses propos caustiques et ses situations irrévérencieuses. Bad Moms s'inscrit dans la même lignée que la comédie romantique de Paul Feig, mais s'avère, tout de même, légèrement moins choquant. La vulgarité est ici diluée sous une couche de maternité, qui adoucit l'affaire. Mais, attention, nous ne sommes pas non plus dans une ambiance ecclésiastique, au contraire.

Mila Kunis, à qui on s'attache presque instantanément, interprète une jeune mère brillante, qui s'efforce d'être la meilleure pour ses enfants, malgré ses obligations professionnelles et domestiques. Beaucoup de jeunes mamans se reconnaîtront très certainement en cette Amy, remplie de bonnes volontés, mais qui en vient à être dépassée par son quotidien éreintant. Si vous n'êtes pas une jeune mère vous-mêmes, vous reconnaîtrez très certainement des amies ou des membres de votre famille qui se battent chaque jour avec les lunchs, les devoirs, les projets parascolaires et les conflits émotionnels de leurs enfants chéris.

Kathryn Hahn, qui interprète presque toujours ce personnage de femme un peu simplette aux moeurs légères, amuse, mais Kristen Bell, qui incarne une mère au foyer un peu coincée, se démarque moins. Soulignons aussi le travail de Jay Hernandez (qu'on verra bientôt dans le rôle de El Diablo dans Suicide Squad) qui interprète à merveille un jeune veuf au sourire enjôleur. Les deux enfants, joués par Oona Laurence et Emjay Anthony, s'avèrent aussi remarquables à l'écran.

Bien que le film met en scène des conjonctures fortement improbables et nous amène à quelques reprises à nous demander « mais où sont les enfants dans cette histoire? » (notamment lorsque la mère organise une beuverie dans sa maison un soir de semaine), la comédie arrive à nous émouvoir, à nous faire rire et même à nous faire réfléchir (un peu). Certains passages sont particulièrement hilarants, et pardonnent les quelques maladresses scénaristiques. Les mères ivres qui sillonnent les allées de l'épicerie sur les airs de la pièce « Hey Mama » de David Guetta et Nicki Minaj est digne d'une pièce d'anthologie. 

Précisons d'ailleurs que la trame sonore de Bad Moms est particulièrement incroyable. On y retrouve tous les succès pop ver d'oreille des dernières années de « I Love It » de Icona Pop en passant par « Shut Up and Dance » de Walk the Moon, « Confident » de Demi Lovato et « Cake by the Ocean » de DNCE. Il est possible qu'une envie de danser vous submerge à la sortie de la projection. Ne la réfrénez surtout pas! Ce serait contre les principes même de cette production, encourageant un laisser-aller primitif et libérateur.

Le film, sans malice et bien rythmé, s'avère une solution plus efficace que l'acétaminophène contre les maux de tête de mamans exténuées.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Elizabeth Lepage-Boily

Mes dernières critiques

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.