Affiche du film Les rebelles de la forêt
© Columbia

Les rebelles de la forêt

Version en français
v.o.a. : Open Season
v.f. : Les rebelles de la forêt (IMAX 3D)
v.o.a. : Open Season: An IMAX 3D Experience
29 septembre 2006

Les conservateurs en forêt

Photo Par Karl Filion
Intitulé Les rebelles de la forêt, ce premier long-métrage d'animation de Sony Pictures n'inclut pas beaucoup de rebelles mais beaucoup de forêt, et choisit de recycler tous les thèmes et les revirements scénaristiques habituels de films pour enfants.

Même les personnages sont conservateurs, dans cette aventure mignonne et rigolote, qui marque la première tentative des studios Sony Pictures dans le monde saturé des films d'animation. Une tentative amicale, trépidante et assez efficace, pour peu qu'on apprécie la formule.

Le film est également le premier long-métrage d'animation a être présenté entièrement, d'un générique à l'autre, en 3D, gracieuseté de la technologie IMAX. C'est impressionnant, d'autant qu'on manifestement rehaussé le niveau de détails des textures et des pelages pour rendre justice au film sur un immense écran. Et le 3D, ça demeure une toute autre expérience de cinéma.

Boog, un ours de foire qui profite de la civilisation en habitant chez sa maîtresse, est un jour abandonné en forêt à quelques jours de l'ouverture de la saison de chasse, avec un cerf, Elliot, qui veut absolument se faire des amis. Avec à leur poursuite un chasseur déterminé, ils vont devoir retrouver le chemin de la civilisation vite fait.

L'histoire ne gagnera aucun prix d'innovation, même si elle parvient à conserver un intérêt constant pendant 85 minutes. On recycle les thèmes qui ont fait leurs preuves chez les enfants : l'affranchissement de la mère, l'amitié, la différence et l'intimidation. Et heureusement, les références pour les adultes sont nombreuses et efficaces. C'est donc beaucoup plus agréable à regarder pour le grand enfant que Le tyran des fourmis, paru plus tôt cette année. Reste que thématiquement, rien à faire, on tourne vite en rond.

C'est un plaisir décuplé que de voir cette échauffourée finale en 3D, d'autant plus que ce sont des méchants chasseurs-pollueurs avec leurs véhicules sportifs qui mangent toute une raclée, gracieuseté des animaux, qui s'unissent pour reprendre possession de leur forêt.

Le dessin est efficace et l'animation fluide, il n'y a rien à reprocher niveau technique. En anglais, les performances vocales de Martin Lawrence et d'Ashton Kutcher sont adéquates, sans plus, Kutcher étant définitivement plus enjoué et amusant que son collègue.

Rien pour surprendre les parents, donc, dans cette aventure colorée aux touches de réalisme appuyées, qui plaira aux enfants. On pourrait dire des Rebelles de la forêt : "qu'il y en a eu et qu'il y en aura d'autres", preuve qu'on a préféré bien exploiter un genre archi-populaire plutôt que d'ouvrir une nouvelle voie.

Vu en version originale anglaise.
Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.