Les sept jours du Talion

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : Seven Days
Le film ne peut être vu que par des personnes de 16 ans et plus.
Film Québécois

Durée

1h51

Genre

Suspense

Origine

  • Québec

Date de sortie au Québec

5 février 2010

Date de sortie du DVD

22 juin 2010

Synopsis

Lorsque sa fillette de six ans est retrouvée assassinée et violée, le chirurgien Bruno Hamel décide d'enlever le coupable et de le séquestrer pendant sept jours dans un chalet isolé. Lui faisant subir de douloureux supplices, Bruno croit pouvoir exorciser la mort de sa fille. Mais face à l'incompréhension de sa femme, qui le prie de tout arrêter, Bruno se réfugie dans la solitude et le silence, et continue de mener à bien son projet. Le policier Hervé Mercure, qui se remet à peine du décès de sa femme, est chargé de mener l'enquête, mais les nombreuses précautions prises par Hamel et l'échéance approchant compliquent les choses.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Go Films

Distributeur au Québec

  • Alliance Vivafilm
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
André Lavoie
Cote: 4 (Bon)

Si le sujet, surexploité dans les films de « torture porn », ne présente aucune originalité, le récit se révèle percutant, entre autres par la somme des traitements que le bourreau fait subir à sa victime.

Lecinema.ca
80%
Martin Gignac
Cote: 4 étoiles

Les sept jours du Talion demeure un film de genre original et extrêmement bien fait, sans la moindre once de sensationnalisme ou d'effets larmoyants. Enfin un titre québécois qui ose prendre des risques, ce qui est de plus en plus rare dans le marché actuel.

Voir
60%
Manon Dumais
Cote: 3 étoiles

Évitant de justesse la complaisance, la caméra de Podz laisse peu de place à l'imagination quand vient le temps de montrer les outrages faits sur le corps de la fillette. En montre-t-il trop? Tout dépend de la sensibilité de chacun.

Ruefrontenac.com
90%
Martin Bisaillon
Cote: 4,5 étoiles

Cette oeuvre magistrale nous force à un questionnement moral sur les fins de la vengeance. Pas celle dont on se délecte dans les films hollywoodiens. Ni celle - théorique - dont on bavarde parfois autour d'un verre. Il s'agit de la vengeance réelle, brutale, violente, odieuse et autant destructrice pour celui qui l'inflige qui pour celui qui la subit. Bref, voilà un film moral mais pas moralisateur.

La Presse
80%
Marc Cassivi
Cote: 4 étoiles

Le traitement n'est pas le moindrement manichéen. Tout le contraire. Le spectateur est plongé dans une zone grise entre le bien et le mal, aux prises avec de constants déchirements éthiques, au gré d'une fascinante joute psychologique entre la victime et son bourreau.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.