Le hobbit : La bataille des cinq armées

Version en français
v.o.a. : The Hobbit: The Battle of the Five Armies
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

2h25

Genre

Conte fantastique

Origine

  • États-Unis
  • Nouvelle Zélande

Date de sortie au Québec

17 décembre 2014

Date de sortie du DVD

24 mars 2015

Synopsis

La confrérie des nains, avec l'aide de Bilbon le Hobbit, a enfin atteint la montagne solitaire et mis la main sur le trésor colossal. Ce faisant, ils ont aussi réveillé le dragon Smaug qui déchaîne sa colère sur les habitants de Lac-Ville. Thorin, aveuglé par sa fortune retrouvée qui vaut plus que tout le sang qui pourrait être versé, refuse de partager avec les Elfes et les humains affamés, rompant ainsi une promesse faite. Son comportement égotique déclenchera une guerre de pouvoir sans précédent entre les Elfes, les Humains, les Nains, les Orques et les Wrags. Seul Bilbon aura le pouvoir d'y mettre fin.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Metro-Goldwyn-Mayer (MGM)
  • New Line Cinema
  • WingNut Films

Distributeur au Québec

  • Warner Bros. Canada
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Pierre Blais
Cote: 4 (Bon)

Agrémenté d'effets visuels renversants, le film profite d'images numériques très soignées, qui rendent réalistes les diverses créatures imaginées par Tolkien.

Rogerebert.com
50%
Sheila O'Malley
Cote: 2 1/2 étoiles

These moments are lovely; these moments are presented concisely, strongly and openly. There, there is the story.

Séquences
60%
Élie Castiel
Cote: 3 étoiles

Cela donne l'occasion au cinéaste d'avoir recours à une chorégraphie du geste remarquablement mise en valeur, évoquant les meilleurs moments épiques du cinéma grand public et permettant aux personnages principaux de démontrer leur talent d'individus et de conquérants.

Joblo.com
90%
Jimmy O
Cote: 9/10

With spectacular visuals and the occasionally fun 3D effects, Jackson has once again given the fans something to savor.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

After all the initial fuss and bother about the 3D and 48 frames-per-second images, Jackson and his visual team made the necessary technical adjustments to smooth things out, the result being a strong, robust looking, CGI-dominant film with great detailing and gargantuan imagery.

Rolling Stone
40%
Peter Travers
Cote: 2 étoiles

The Lord of the Rings trilogy will always have a place in movie history. The Hobbit is a footnote and, for me, easy to forget.

Volture
Bilge Ebiri

Over and over again, these Hobbit films have been characterized by their missteps. Good riddance. Enjoy your mountain of gold, King Jackson.

Entertainment Weekly
83%
Chris Nashawaty
Cote: B

Like everything else in Jackson's Tolkienland, the buildup to the climactic melee stretches on too long.

Cinéfilic
40%
Miryam Charles
Cote: 2 étoiles

Toutefois, derrière tous ces artifices, il n'y a finalement pas grand-chose. (...) parmi ces millions de dollars dépensés, la 3D et les effets spéciaux qui font souvent office de béquilles scénaristiques, il est regrettable que certains éléments essentiels aient été oubliés en cours de route.

La Presse
70%
Sonia Sarfati
Cote: 3 1/2 étoiles

The Battle of the Five Armies est également le long métrage qui, bien que mettant un point final à la trilogie inspirée du (court) roman que Tolkien a écrit avant son chef-d'oeuvre, donne une impression d'inachèvement.

Le Soleil
50%
Éric Moreault
Cote: 2 1/2 étoiles

Ajoutez à ça que la finale est d'une banalité sans nom, seulement concentrée à introduire la suite des choses: Le seigneur des anneaux. Trois très longs métrages pour en arriver à une montée dramatique qui s'effondre en bout de course, faut le faire. Bref, ça se termine en cul-de-sac.

Canoë
90%
Bruce Kirkland
Cote: 4,5/5

Tous les acteurs ont bien rempli leur mission.

Variety
Scott Foundas

While that effort has ultimately proved only partly successful, it's easier now to see the entire Hobbit project as a labor of love on Jackson's part, rather than a descent into crass box-office opportunism. 

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

But the final stretch of The Battle of the Five Armies possesses a warm, amiable, sometimes rueful mood that proves ingratiating and manages to magnify the good and minimize the bad of the trilogy.

Cinema Blend
80%
Mike Reyes
Cote: 4 étoiles

Minor griping aside, The Hobbit: The Battle Of Five Armies is a success that brings the Tolkien Estate's film dealings with Peter Jackson to a triumphant close.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.