Le dictateur

Version en français
v.o.a. : The Dictator
Le film ne peut être vu que par des personnes de 16 ans et plus.

Durée

1h23

Genre

Satire politique

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

16 mai 2012

Date de sortie du DVD

20 août 2012

Synopsis

L'Amiral Général Aladeen règne sur un petit pays du nord de l'Afrique nommé Wadiya. Il prétend aimer son peuple mais n'hésite pas à faire exécuter quiconque le contredit, dont le scientifique responsable du développement d'une arme nucléaire dont il veut se doter. Lors d'un voyage à New York, il est trahi par son oncle et conseiller qui le remplace par une doublure qu'il peut contrôler à sa guise. Son intention est d'instaurer la démocratie dans le pays pour vendre les droits pétroliers à des intérêts étrangers. Afin de reprendre le pouvoir, le Général Aladeen s'associe avec une jeune militante qui gère une épicerie bio, et avec son scientifique qui est finalement toujours vivant.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Four by Two Films

Distributeur au Québec

  • Paramount Pictures
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Louis-Paul Rioux
Cote: 4 (Bon)

Abandonnant la formule de la caméra cachée exploitée dans leurs opus précédents, les auteurs optent cette fois pour une structure narrative plus classique, ce qui ne va pas sans quelques clichés.

La Presse
60%
Marc Cassivi
Cote: 3 étoiles

Les gags puérils pullulent et le mauvais goût tient le haut du pavé. Mais à travers l'humour de cuvette se dégage une féroce critique de notre époque, de la complaisance des dirigeants politiques envers la corruption des multinationales qui en profitent, et des jeux de coulisse qui maintiennent ce système nauséabond.

Voir
50%
Alexandre Duguay
Cote: 2,5 étoiles

Bien qu'amusante, cette satire politique n'apporte pas non plus la fraîcheur de Borat, comédie mieux réussie proposée par le même tandem.

Agence QMI
60%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3 étoiles

Malheureusement, si le sujet est d'or, le traitement satirique l'est moins.

Panorama-Cinéma
60%
Jean-François Vandeuren
Cote: 6 - Bon

Il émane évidemment de cette production aussi immature qu'irrévérencieuse plusieurs moments de comédie absolument jouissifs, mais dans un ensemble où la livraison de gags ressemble cependant beaucoup trop à une suite d'essais et d'erreurs, certains atteignant des sommets vertigineux, d'autres ne produisant pas le moindre effet.

Cinema Blend
40%
Katey Rich
Cote: 2 stars

But just as Bruno felt a little hollower than Borat, The Dictator is worse than both of them, an uncomfortable mix of comic setpieces and a treacly plot about a dictator who just wants to be loved.

Joblo.com
60%
Chris Bumbray
Cote: 6/10

Maybe it's just that the one-joke premise couldn't quite sustain a feature, but I think the real problem is that the movie lacks bite, and most importantly balls (although in a strictly literal sense there are actually lots of balls in this). Still, at times I laughed myself silly- so I guess that means it did it's job.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

Better than Bruno, not as audacious as Borat.

USA Today
63%
Claudia Puig
Cote: ** 1/2 (out of four)

And while tastelessness is rampant and the humor uneven, The Dictator also has its moments of slyly clever satire.

Rolling Stone
63%
Peter Travers
Cote: ** 1/2 (out of four)

Baron Cohen wrote the linear script with Alec Berg, David Mandel, and Jeff Schaffer. And Larry Charles, who directed Borat and Bruno, stages every scene with emotional maturity and military precision. Hell, I'm lying. The Dictator zigs and zags through its scant 84 minutes as if running wild to save its crazy ass.

The New York Times
A. O. Scott

All of which would be fine if the jokes were better. There are a few good ones, but many more that feel half-baked and rehashed.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.