La zone verte

Version en français
v.o.a. : Green Zone
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.
Doublé au Québec

Durée

1h54

Genre

Drame de guerre

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

12 mars 2010

Date de sortie du DVD

22 juin 2010

Synopsis

En 2003, alors que l'armée américaine vient d'envahir l'Irak afin d'éliminer la menace des armes de destruction massive, l'unité du chef Roy Miller est chargée de sécuriser les sites suspects. Le service de renseignement américain s'est fié à un haut gradé de l'armée irakienne pour envoyé l'unité, qui ne trouve systématiquement rien. Le chef Miller, s'interrogeant sur les intentions de ses supérieurs, entre en contact avec un agent de la CIA qui lui fait comprendre que le seul moyen d'éviter la guerre civile est de convaincre un général déchu de l'armée irakienne de se rallier afin de maintenir l'ordre. Mais les dirigeants de l'armée ont d'autres intentions.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • StudioCanal
  • Working Title Films

Distributeur au Québec

  • Universal Pictures
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (Bon)

Les enjeux complexes sont synthétisés par un scénario puissant et ingénieux, qui toutefois boite un peu dans la seconde partie et dont le dénouement manque de mordant.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Cependant, ce synopsis ne semble parfois qu'un prétexte pour accumuler les explosions et les discours moralisateurs. Ces nombreux et fascinants thèmes sont abordés en surface au sein d'une mise en scène spectaculaire mais un peu vaine et répétitive, qui énonce clairement dès le départ qui sont les gentils et les méchants.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Greengrass met l'accent sur le spectacle et fait fi des nuances. Ainsi, avec sa photo sombre à gros grains, sa caméra nerveuse et son montage frénétique, réussit-il à traduire l'horreur des embuscades, mais au dernier tiers, on aurait préféré qu'il évite la surenchère de ces procédés.

The Gazette
60%
John Griffin
Cote: 3 out of 5

There's a lot of sweaty-palms action, with furious firefights, door-to-door combat and men on the same team getting up into each other's faces. There's also a real, teeming sense of biblical confusion on the ground, and duplicity in the corridors of power.

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Greengrass utilise ici la technique qui lui a si bien servi dans ses films à teneur plus réaliste. Sa caméra est fébrile, hyper nerveuse, et sa mise en scène est modulée sur une tension constante, toujours sur le fil du rasoir. Visiblement, le parti pris du cinéaste est d'entraîner le spectateur au coeur du chaos sans nécessairement faire écho à la nature de la mission, ni se fondre en explications sur le pourquoi du comment.

Cinema Blend
80%
Eric Eisenberg
Cote: 4 étoiles

Many will go see this film expecting to see Jason Bourne Goes To Iraq and they won't be disappointed, provided they are prepared to see Damon as a different type of character surrounded by the same level of energy and action. While we may now know for a fact that there were no WMDs in Iraq, Green Zone revitalizes the question that we still haven't received an answer for.

Variety
Todd McCarthy

Greengrass and screenwriter Brian Helgeland have devised a storyline, involving a committed but quickly skeptical soldier's search for weapons of mass destruction, that comfortably doubles as an incisive critique of the false premise upon which the Bush Administration based its invasion.

USA Today
Claudia Puig

Fact and fiction are woven with a sense of urgency in the unrelenting, but flawed, Iraq war thriller Green Zone.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.