La démolition familiale

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Film Québécois

Durée

1h33

Genre

Documentaire

Origine

  • Québec

Date de sortie au Québec

25 mars 2016

Synopsis

Ce récit nous fait vivre avec sensibilité les diverses épreuves de deux jeunes de la région de Bellechasse qui sont initiés à ce ballet mécanique singulier qu'on appelle un derby de démolition. Christopher, 16 ans, prépare des bolides en compagnie de son oncle tout en suivant les traces de son père défunt. Sa cousine Marika, 18 ans, en profite pour passer davantage de temps avec son propre père. La grand-mère de Marika exprime ouvertement ses craintes face à ce sport inusité et les liens entre les membres des deux familles sont mis à l'épreuve. Ces jeunes ayant grandi dans une région rurale méconnue expriment leurs visions du Monde et leurs aspirations. À travers ce rite spectaculaire, des cicatrices reliées à des deuils sont rouvertes et refermées.

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Eye Steel Film

Distributeur au Québec

  • EyeSteelFilm Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Martin Bilodeau
Cote: (5) Moyen

Autrement dit, le sujet, bien que fascinant et inédit, est atténué par une absence de réel propos. En outre, le véritable motif derrière la création du film ne nous est révélé qu'à la toute fin. Eut-il été dévoilé en amorce qu'il l'aurait propulsé et emporté les spectateurs dans son mouvement. Tel quel, il possède au mieux le charme discret d'un home movie.

Voir
Philippe Couture

Avec une approche intimiste de cinéma direct et se refusant à toute sociologie de pacotille, le réalisateur Patrick Damien offre un excellent premier film québécois sur les derbys de démolition, très populaires dans son village natal d’Armagh, dans Bellechasse.

Le Soleil
60%
Éric Moreault
Cote: 3 étoiles

Sur le plan formel, La démolition familiale ne casse rien (sans mauvais jeu de mots). Mais il n'en est pas moins très efficace.

Le Devoir
70%
Odile Tremblay
Cote: 3 1/2 étoiles

On connaît parfois mal la vie en région. Et « la démolle » est une poignée pour en ouvrir la porte, les écouter parler des deuils, des rapports hommes-femmes, parents-enfants, des départs de jeunes pour la ville, des campagnes entre deux vocations, de l’amitié

Cinéfilic
30%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 1,5 étoile

Au final, ce documentaire indéniablement honnête dans ses intentions finit malheureusement par ennuyer à force de tourner en rond. Dommage!

Séquences
60%
Charles-Henri Ramond
Cote: 3 étoiles

En délaissant le côté un peu freak-show folklorique de son sujet, le réalisateur parvient à pointer du doigt des problématiques plus importantes et plus profondes qui touchent la société québécoise dans son ensemble.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.