L'exercice de l'État

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : L'exercice de l'État
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

1h52

Genre

Chronique politique

Origine

  • France
  • Belgique

Date de sortie au Québec

2 décembre 2011

Date de sortie du DVD

15 mai 2012

Synopsis

Un accident d'autobus cause tout un émoi, obligeant le ministre des transports Bertrand Saint-Jean à se déplacer pour constater les dégâts. Mais cet homme de pouvoir a d'autres chats à fouetter. Les dossiers s'accumulent et le temps commence à manquer. Il sacrifie sa vie familiale pour un emploi stressant et exigeant. Une rumeur persistante laisse croire que les gares seront bientôt privatisées, un sujet épineux qui risque d'exploser au visage du gouvernement. Surtout que le ministre des transports et son propre directeur de cabinet ne s'accordent pas du tout sur cette délicate question qui risque d'avoir d'importantes répercussions.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Producteurs

Studio de production

  • Les Films du Fleuve
  • Archipel 35

Distributeur au Québec

  • Funfilm Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
75%
François Lévesque
Cote: 3 (Très bon)

Expressive dans ses choix de couleurs et de compositions, la réalisation raffinée et au rythme soutenu met en valeur l'interprétation uniformément brillante d'une distribution triée sur le volet.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Film complexe sur les arcanes de la politique et les jeux de coulisses, L'exercice de l'État de Pierre Schoeller vaut surtout le détour pour la performance forte de ses comédiens, Olivier Gourmet en tête qui porte le récit sur ses fortes épaules, ramenant le récit vers l'essentiel lorsqu'il a tendance à déraper.

Voir
80%
Manon Dumais
Cote: 4 étoiles

Offrant un scénario diablement bien écrit, Schoeller laisse deviner par sa composition raffinée d'images que le pouvoir est une machine bien vorace...

Journal de Montréal
70%
Journal de Montréal
Cote: 3,5 étoiles

Réalisé avec finesse, le film adopte la forme d'un thriller, avec son rythme effréné et son suspense soutenu.

24imag
Damien Detcheberry

La première audace du film de Pierre Schoeller est d'aborder de front le monde politique dans ce qu'il a, à priori, de moins glorieux, c'est-à-dire l'exercice ordinaire de la fonction publique, et d'éviter l'approche habituelle, cinématographiquement plus séduisante et romanesque, de la campagne électorale.

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Là se situe d'ailleurs la force du scénario. Schoeller parvient en effet à nous entraîner dans un monde parallèle, à l'intérieur duquel le pouvoir s'exerce. Les discussions de haut vol que le ministre entretient avec les gens de son entourage sont édifiantes.

Le Point
François-Guillaume Lorrain

Le film de Pierre Schoeller fait d'autant plus mal qu'il arrive, fait rarissime dans notre cinéma, à donner une représentation crédible de la politique, de sa cuisine, de ses ministres qui se tirent dans les pattes, et d'un personnel qui tente de suivre

Libération
Didier Péron

L’Exercice de l’Etat, joué à la perfection (y compris les seconds rôles, Sylvain Deblé en chômeur mutique ou Didier Bezace, visiteur du soir florentin), superbement écrit, sort à point nommé.

Le Figaro
Jean-Luc Wachthausen

Tout est dit dans ce film fort, forcément sombre sur le pouvoir et ses petits arrangements.

Le Monde
Thomas Sotinel

Parce que Pierre Schoeller s'amuse avec brio à démonter ces mécanismes, L'Exercice de l'Etat repose en partie sur cette sensation, si plaisante pour le spectateur, d'accéder enfin à une réalité qui lui échappe.

L'Express
Julien Welter

Si le réalisateur de Versailles (2008) est parfois poids lourd, notamment lorsqu'il transforme un chômeur en chauffeur du ministre dont il va réveiller la fibre sensible, il livre un film fascinant qui tient autant de la chronique que de la comédie humaine finement écrite. Olivier Gourmet est excellent et, en vieux routard des alcôves ministérielles, Michel Blanc est charismatique à souhait.

Le Nouvel Obs
75%
Lucie Calet
Cote: 3 étoiles

Rythmé par un rêve érotique surréaliste, des fantasmes de connexion avec le peuple, un violent accident de voiture, ce portrait d’un homme honorable miné par ses pulsions, atteint dans sa chair, est d’autant plus efficace qu’il dénonce l’impuissance de ceux qui nous gouvernent et la perte d’influence de la politique face à la mainmise grandissante de l’économie. Michel Blanc excelle en directeur de cabinet hanté par Malraux.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.