L'élite de Brooklyn

Version en français
v.o.a. : Brooklyn's Finest
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

2h13

Genre

Drame policier

Origine

  • États-Unis

Date de sortie au Québec

5 mars 2010

Date de sortie du DVD

6 juillet 2010

Synopsis

Sal a une femme et des enfants, et n'a pas assez d'argent pour prendre soin d'eux convenablement. Tango joue au truand, si bien, en fait, qu'il n'est plus tout à fait certain de détester ça. Eddie, lui, n'est plus qu'à sept jours de la retraite. Dans sept jours, il remettra enfin son badge. Tous trois sont policiers pour la ville de New York. Brooklyn est leur terrain de jeux. Un terrain dangereux s'il en est un, miné par la violence, la corruption, l'envie, le désespoir... Un endroit où les bons et les mauvais se confondent. Là où l'on doit se battre pour survivre. Brooklyn.

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

La réalisation manque de punch, sauf au dénouement, musclé et tendu, quoique peu crédible. Des interprètes doués tentent de donner de la chair à des personnages peu développés.

The Gazette
50%
Jay Stone
Cote: 2,5 étoiles

This parade of cliché is well made - Fuqua showed in Training Day that he has an eye for the tensions of the streets - but it's also ugly: violent, coarse, bitter, and demeaning in its treatment of women, which could be a reflection of the world in which it's set, but even at that, it pushes the limits.

Lecinema.ca
60%
Martin Gignac
Cote: 3 étoiles

Film policier à l'ancienne explorant les méandres du pouvoir bleu, Brooklyn's Finest tire son épingle du jeu malgré un scénario qui n'évite pas les clichés. Du solide, pas fondamentalement original, mais interprété et réalisé avec conviction.

Cinema Blend
40%
Katey Rich
Cote: 2 étoiles

Fuqua does well capturing the rhythms of the housing projects where much of the action takes place, but seems incapable of recognizing the cliches and leaden dialogue that sink his film at every turn.

The New York Times
A. O. Scott

Particular scenes are not always entirely credible, but the sheer charismatic force of much of the acting keeps you in the movie. As the machinery of the plot accelerates, however, Mr. Martin's script becomes dangerously overheated. The climax is both chaotically messy and fussily neat, as the bullets fly a little too frequently and hit their targets with clean, hollow thumps of significance.

Journal de Montréal
50%
Claudia Puig
Cote: 2 étoiles sur 4

It's good to see Snipes back on the big screen, and the scenes he shares with Cheadle are a highlight. But there's so much unremitting pain, such a constant string of calamities in the lives of all the players, that the dreariness overshadows the story. There's a good movie to be made about the wrenching pressures endured and daily risks faced by law enforcement types. But the popular formula needs an inventive angle.

La Presse
50%
Aleksi K. Lepage
Cote: 2,5 étoiles

La première heure est prometteuse - intelligente présentation des personnages, dialogues bien rendus par des acteurs à leur meilleur, mise en scène méticuleuse, musique discrète qui ne surligne jamais les moments forts -, mais tout s'effondre dès les accès de violence virile et d'érotisme nunuche; Brooklyn's Finest devient alors un énième film macho, avec ce que cela implique de fusillades, de gros mots, d'épouses éplorées, de mafieux cool et de repos du guerrier.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.