Fury

Version en français
v.o.a. : Fury
Le film ne peut être vu que par des personnes de 13 ans et plus. Les enfants de moins de 13 ans peuvent y avoir accès s'ils sont accompagnés par un adulte.

Durée

2h14

Genre

Drame de guerre

Origine

  • États-Unis
  • Grande-Bretagne
  • Chine

Date de sortie au Québec

17 octobre 2014

Date de sortie du DVD

27 janvier 2015

Synopsis

Avril 1945, dernière année de la Seconde Guerre mondiale. Les nazis sont poussés dans leurs derniers retranchements et forcés d'enrôler femmes et enfants pour tenter de vaincre les Alliés. Don Collier, sergent aguerri de l'armée américain, se voit confié un jeune soldat inexpérimenté pour piloter son char d'assaut surnommé « Fury » et devra avec lui chercher à survivre aux affres de la guerre . Collier et ses hommes traverseront les lignes ennemies à bord de leur blindé pour tenter de défaire l'adversaire et devront affronter l'incommensurable alors que tous les autres équipages américains immédiats ont été tués, que les munitions s'épuisent et qu'un bataillon allemand entier avance vers eux.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Le Grisbi Productions
  • QED International

Distributeur au Québec

  • Sony Pictures
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Manon Dumais
Cote: 4 (Bon)

Bien que ponctué de combats épiques, Fury propose une approche intimiste de la guerre. Ainsi, bien que l'on croisera de près l'ennemi et que l'on goûtera à l'hospitalité de charmantes Allemandes, le récit se concentre essentiellement sur la dynamique entre cinq militaires américains confinés dans un blindé.

La Presse
60%
Catherine Schlager
Cote: 3 étoiles

Même si le scénario permet au spectateur de s'identifier rapidement au personnage du jeune Norman - Logan Lerman livre à cet égard une très juste performance - , qui découvre les atrocités de la guerre, il faut aimer le genre pour apprécier Fury à sa juste valeur. Les nombreuses scènes violentes et sanglantes quelque peu répétitives ne sont pas sans provoquer quelques longueurs.

Cinéfilic
40%
Miryam Charles
Cote: 2 étoiles

Malheureusement, le message proposé par le réalisateur ne vas pas chercher plus loin dans la complexité de  ce que peut être le travail d'un soldat (tué ou être tué), ni dans la relation entre ces personnages qui forment entre eux une sorte de cellule familiale dysfonctionnelle.

Séquences
40%
Pascal Grenier
Cote: 2 étoiles

Fury est un croisement entre Saving Private Ryan (où le réalisateur reprend certains effets de mise en scène) et The Big Red One (qui reprend la formule de la relation qui se tisse entre les quatre soldats et leur sergent). 

Cinema Blend
50%
Sean O'Connell
Cote: 2,5 étoiles

Technically speaking, Fury is a work of combat art. It adopts the intensity, the brutality and the futility of either Platoon or Saving Private Ryan. Tanks are cinematic challenges, and the graceful obstacle of maneuvering them around battlefields always kept me invested in Fury.

Joblo.com
80%
Eric Walkuski
Cote: 8/10

The acting is all very fine; unshowy but natural and convincing. Pitt as always commands the screen as a man of few words with bitterness stitched across his face. LaBeouf perhaps surprises the most, with several haunting, emotional moments; he once again proves that he's a good actor deserving of attention. Lerman, Pena and Bernthal are all solid, engaging screen presences, making the most of their thin characters.

The Hollywood Reporter
Todd McCarthy

Fury is a good, solid World War II movie, nothing more and nothing less. Rugged, macho, violent and with a story sufficiently unusual to grab and hold interest, it's a modern version of the sort of movie Hollywood turned out practically every week back in the 1940s and 1950s. 

Rolling Stone
75%
Peter Travers
Cote: *** (out of four)

Fury means to grab us hard from the first scene and never let go. Mission accomplished.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.