Francofonia

Version originale en français avec sous-titres en francais
v.o.f.s.-t.a. : Francofonia
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h28

Genre

Essai

Origine

  • France
  • Allemagne
  • Pays-Bas

Date de sortie au Québec

29 avril 2016

Synopsis

1940. Paris, ville occupée. Et si, dans le flot des bombardements, la guerre emportait La Vénus de Milo, La Joconde, Le Radeau de La Méduse ? Que deviendrait Paris sans son Louvre ? Deux hommes que tout semble opposer, Jacques Jaujard, directeur du Louvre, et le Comte Franz Wolff-Metternich, nommé à la tête de la commission allemande pour la protection des oeuvres d'art en France, s'allient pour préserver les trésors du Musée. Au fil du récit de cette histoire méconnue et d'une méditation humaniste sur l'art, le pouvoir et la civilisation, Alexandre Sokourov nous livre son portrait du Louvre.

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Idéale Audience
  • Zero One Film
  • N279 Entertainment
  • Arte France cinéma

Distributeur au Québec

  • Eye Steel Film
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
75%
Louis-Paul Rioux
Cote: (3) Très bon

Une métaphore puissante, intemporelle, qui compense pour les apparitions un peu faciles, à la limite de la caricature, de Napoléon et Marianne dans les salons et allées du Louvre.

Cinéfilic
80%
Martin Gignac
Cote: 4 étoiles

L'opus est riche de sens malgré son opacité et chacun y verra ce qu'il veut : que l'Art survit aux pires atrocités grâce à la dévotion de grands Hommes; que l'Histoire n'est bien souvent qu'un soupir éphémère qui s'amalgame à ces pixels d'ordinateur; que l'intime est indissociable de l'artistique et du politique; que la création se fait généralement à coup de patience et de tâtonnement.

24imag
Elijah Bukreev

Francofonia semble être à la fois le film de Sokourov le plus accessible et le plus difficile à classer. 

Séquences
80%
Élie Castiel
Cote: 4 étoiles

Après le surréaliste et presque wagnerien Faust, Sokourov poursuit sa quête esthétique en l'agrémentant, cette fois-ci, d'une vision plus accessible de l'Histoire, appuyant même l'allégorie politique d'une Europe, sans doute vieille, mais malgré les obstacles, pronfondément enracinée et unie.

La Presse
60%
Éric Clément
Cote: 3 étoiles

Le film a la beauté et les incohérences d'un essai expérimental. Il a le mérite de parler de mémoire, d'héritage et d'hommes qui se sont dépassés pour la gloire de l'art. La narration, empreinte d'âme russe, part parfois dans tous les sens, mais conserve un certain lyrisme.

Libération
Clémentine Gallot

Entre passé et présent, le Russe s’égare dans sa passion pour la vieille culture patrimoniale.

Le Monde
Jacques Mandelbaum

Il y a en effet ce que Francofonia voudrait être, une sorte de méditation transhistorique (...) Et puis, il y a ce que Francofonia est en réalité. 

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.