Enfance clandestine

Version originale internationale avec sous-titres français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h51

Genre

Chronique

Origine

  • Argentine
  • Espagne
  • Brésil

Date de sortie au Québec

17 janvier 2014

Synopsis

Dans l'Argentine de la fin des années 70, Juan est confronté à un destin peu commun en tant que fils de parents activistes combattant sans relâche la dictature militaire dans laquelle est plongé le pays. Emménageant chez son oncle Beto et entamant un séjour dans une nouvelle école, Juan, qui se cache désormais sous le nom d'Ernesto, doit osciller entre la réalité des enfants de son âge et celle que dissimule sa vie de famille. Lorsqu'il connaît son premier amour, le jeune homme prend subitement conscience de tout ce dont il pourrait être privé en raison de la menace planant continuellement au-dessus de la tête de ses proches.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • Historias Cinematograficas Cinemania
  • Habitacion 1520 Producciones

Distributeur au Québec

  • K-Films Amérique
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Martin Bilodeau
Cote: 4 (Bon)

Par ailleurs, la réalisation souple, aux cadrages serrés, induit un climat de tension soutenu, fortifié dans le récit par l'opposition entre l'innocence de l'enfant, la douloureuse lucidité de ses parents et la position inconfortable de l'oncle, très bien campé par Ernesto Alterio, qui se situe à mi-chemin entre ces deux pôles.

La Presse
70%
Mario Cloutier
Cote: 3,5 étoiles

La photographie et la reconstitution d'époque sont impressionnantes. Il s'agit d'une approche presque documentaire devant l'apprentissage de la vie et des émotions. C'est ce qui préoccupe Juan plus que tout, soit l'amour de ses proches autant que celui de sa copine à l'école.

24imag
Bruno Dequen

Tout au long du film, la belle sensibilité de la mise en scène vient d'ailleurs combler l'aspect plus formaté d'un récit qui emprunte finalement des chemins étrangement convenus pour une œuvre aussi personnelle. Ávila a manifestement cherché le plus possible à s'éloigner de ses souvenirs pour les inclure au sein de conventions narratives plus universelles.

Cinéfilic
50%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 2,5 étoiles

Avec ce film indéniablement sincère, le réalisateur revient sur ses propres souvenir d'enfance et nous plonge dans le quotidien d'un pré-adolescent pris entre une situation politico-familiale exceptionnelle et la découverte beaucoup plus normale du premier amour.

Séquences
Élie Castiel
Cote: Très bon

 Le jeune Ernesto Alterio propose une interprétation remarquable, oscillant d'un univers à l'autre avec une dextérité et une prise de conscience autant individuelle que politique d'une exigente maturité.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.