De vrais mensonges

Version originale en français
v.o.f.s.-t.a. : Beautiful Lies
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h44

Genre

Comédie

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

9 septembre 2011

Date de sortie du DVD

20 décembre 2011

Synopsis

Émilie s'occupe d'un salon de coiffure. Un jour, elle reçoit une lettre anonyme d'un admirateur qui lui dévoile son amour. Ignorant qu'elle provient de son employé Jean, elle la déchire. Peu après, elle mange avec sa mère Maddy, qui ne va pas très bien depuis que son mari l'a quittée. Désirant lui remonter le moral, Émilie recopie la lettre qu'elle a reçue et décide de l'envoyer à sa mère. Cette dernière flotte rapidement sur un nuage, obligeant sa fille à multiplier les mensonges. Tout se complique davantage alors que Jean, jusque-là spectateur, prend une part plus active à ces cachotteries.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Producteurs

Studio de production

  • Les Films Pelléas

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Helen Faradji
Cote: 4 (Bon)

Une mise en scène plutôt conventionnelle, mais tirant chaleur et bonne humeur de sa photographie vive et lumineuse, sert surtout à mettre en valeur les performances d'un trio de comédiens charismatiques et au fort capital de sympathie.

Lecinema.ca
40%
Martin Gignac
Cote: 2 étoiles

La distribution de De vrais mensonges est succulente. Ce serait même son principal atout... et une des raisons pourquoi le film ne fonctionne pas.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Moins léger et pétillant qu'Hors de prix, De vrais mensonges emprunte joliment çà et là à Rostand, Marivaux et Feydeau, mais bien que certaines répliques soient inspirées, bien écrites et d'une délicieuse cruauté, l'ensemble ne lève qu'à moitié.

Agence QMI
60%
Cédric Bélanger
Cote: 3 étoiles

D'un quiproquo à l'autre - et Dieu sait qu'ils sont nombreux -, on se laisse charmer par les dialogues de Salvadori et de son coscénariste, Benoît Graffin, dont l'humour ne tombe pas dans la facilité et permet aux acteurs de donner la pleine mesure de leur talent.

The Gazette
50%
Jeff Heinrich
Cote: 2.5 out of five

Lots of misunderstandings and miscues and unspoken yearnings, plenty of little white lies that grow bigger, a mass of double entendres and mistaken identities - there's more than enough here to make even the most jaded theatregoers squirm with pleasure in the dark. That is, if they don't doze off from boredom first.

La Presse
50%
Stéphanie Vallet
Cote: 2,5 étoiles

Malgré la fraicheur d'Audrey Tautou et la candeur de Sami Bouajila, on se trouve à plusieurs reprises à douter qu'ils forment le duo approprié pour cette comédie sentimentale.

Libération
Gérard Lefort

Sur le fond, Salvadori et son coscénariste Benoît Graffin ont instillé suffisamment d’ambiguïté pour que le propos ne vire pas au gâtisme

Le Nouvel Obs
Nicolas Schaller

S’ensuit une avalanche de malentendus qui, malgré une signature visuelle trop fadasse, brille d’un éclat rarissime dans le contexte de la comédie française : celui de l’esprit et du brio scénaristique.

Télérama
Jacques Morice

Car c'est surtout la langue, couchée sur le papier à lettres, rehaussée par les comédiennes, qui fait le sel de cette comédie, sans doute la plus écrite de Salvadori.

Le Monde
Jean-Luc Douin

De l'enchaînement sans faille de ces saynètes qui font honneur au comique de situation, Pierre Salvadori tire ce merveilleux divertissement dont la mise en scène souligne discrètement la confusion entre le théâtre et la vie.

Le Point
Florence Colombani

De vrais mensonges est ce que l'on attendait depuis longtemps : une comédie française élégante et vraiment amusante.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.