Affiche du film  Carrie
© Alliance Vivafilm

Carrie

Version en français
v.o.a. : Carrie
17 octobre 2013

Comme les autres

Photo Par Karl Filion

Bien des années après le Carrie de Brian de Palma, voilà qu'Hollywood s'intéresse à nouveau à l'histoire de cette adolescente victime d'intimidation qui se découvre un don pour la télékinésie et qui décide de se venger après avoir été humiliée une fois de trop. Sincèrement, c'est une des meilleures comédies de l'année! Le ton, parodiant les poncifs du cinéma d'horreur avec une ironie évidente, les effets spéciaux trop nombreux et risibles et les ajouts - divins - faits au scénario démontrent l'humour deuxième degré des créations de cette com... quoi? Vous dites que Carrie n'est pas une comédie?

Pourtant, après une scène d'introduction où la mère de Carrie accouche d'un bébé de 4 mois sans cordon ombilical juste en respirant fort dans une séquence qui rappelle plutôt Scary Movie, le ton est donné. Lorsque les scénaristes retournent habilement les détails de l'original pour démontrer l'aspect aléatoire de l'existence terrestre (la méchante, voyez-vous, a les cheveux foncés cette fois-ci!) et multiplient les clins d'oeil maladroits à l'original, on comprend qu'ils veulent en fait dénoncer tous les films qui ont plus ou moins subtilement copié les innovations du film de de Palma depuis sa sortie en 1976.

Non, toujours pas convaincus? Alors, comment expliquer tous ses ajouts ridicules et inutiles à la trame principale? Cette façon qu'a Carrie d'apprendre en une semaine tous les secrets de la télékinésie? Elle qui est capable de détruire en dix minutes une école secondaire au complet mais qui peine à se défendre contre sa mère armée d'un couteau? Ces personnages débiles aux répliques d'un vide abyssal (« On va quitter la ville! »)? Celui qui est tué par un seau vide? Et la révélation finale, qu'on vous épargne, qui est une des plus ridicules de tous les temps...

Non, vraiment, ce film de Kimberly Peirce est certainement l'une des meilleures comédies de l'année. On est loin, très loin de l'original, et ce film ne saurait certes pas être considéré comme un film d'horreur. Le Carrie de 1976 n'étant pas vraiment non plus un « film d'horreur », remarquez. C'était un drame habile - qui a un peu mal vieilli, on s'entend - qui maintenait une tension constante quand au destin de la jeune Carrie. Le Carrie de 2013 est si dédié à multiplier les clins d'oeil à son inspiration qu'on s'explique d'autant plus difficilement qu'il dilapide son héritage ainsi. À moins bien sûr de vouloir en faire une des meilleures comédies de l'année...

Certes, Carrie a un look renouvelé qui actualise son récit. Les comédiennes ne sont pas exactement mauvaises, elles sont seulement abandonnées par les failles du scénario, qui leur refuse des personnages cohérents. Ce désir de conformité dont le film parle l'affecte aussi et détruit pour ainsi dire tout son charme; Carrie n'est donc ni plus, ni moins, qu'un mauvais film d'horreur comme les autres.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Karl Filion

Mes dernières critiques

Alexandre et sa journée épouvantablement terrible, horrible et affreuse
Le juge
Les apparences
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
2 temps 3 mouvements
Qu'est-ce qu'on fait ici?
L'épreuve : Le labyrinthe
Aimer, boire et chanter
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.