Bienvenue parmi nous

Version originale en français
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.

Durée

1h32

Genre

Comédie dramatique

Origine

  • France

Date de sortie au Québec

28 septembre 2012

Date de sortie du DVD

22 janvier 2013

Synopsis

Taillandier est en profonde dépression. Il ne trouve plus aucun bonheur auprès de sa femme, de ses enfants, de ses petits-enfants et même de la peinture. Après s'être acheté un fusil, il déserte la demeure familiale, errant sur la route. Son chemin croise celui de Marylou, une adolescente de 15 ans que sa mère a rejetée, lui préférant son beau-père violent. Les deux inconnus aux humeurs changeantes s'apprivoiseront au fil des jours. Ils finiront même par louer une maison isolée pour panser leurs plaies et s'apporter un peu de réconfort.

Synopsis © Cinoche.com

Réalisateur

Studio de production

  • ICE3
  • K.J.B. Production
  • StudioCanal
  • France 3 Cinéma

Distributeur au Québec

  • Métropole Films Distribution
Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
45%
Médiafilm
Cote: 5 (Moyen)

Bien rythmée, la réalisation est cependant très classique. La candeur un peu forcée de Jeanne Lambert détonne avec le jeu tout en retenue de Patrick Chesnais.

La Presse
50%
Marc-André Lussier
Cote: 2,5 étoiles

Dans ses films, Jean Becker n'a jamais craint les bons sentiments, mais on assiste à un sommet avec Bienvenue parmi nous.

Voir
50%
Manon Dumais
Cote: 2,5 étoiles

Bien tourné, bien écrit, bien joué, le tout se déroule sans fausse note, mais plus le récit avance, plus le spectateur attend vainement le coup de théâtre, la réplique qui tue, la scène d'anthologie dans cette trop sage et prévisible cavale en bord de mer.

Canoë
60%
Véronique Harvey
Cote: 3 étoiles

L'histoire tourne un peu en rond et s'étire inutilement dans un scénario beaucoup trop prévisible, mais ne serait-ce que pour le jeu des acteurs, Bienvenue parmi nous vaut le déplacement.

Télérama
Nicolas Didier

Encore un mélo suranné pour Jean Becker. Encore un peintre en détresse, comme dans Dialogue avec mon jardinier.

Le Parisien
Pierre Vavasseur
Cote: Pas du tout

Où est passée la « Becker's touch» ? Scénario linéaire, dialogues convenus, clichés… Il n'y a pas que Patrick Chesnais qui tire la tronche. Le spectateur aussi.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.