Au-delà des montagnes

Version originale internationale avec sous-titres français
v.o.inter.s.-t.a. : Mountains May Depart
En attente de classement

Durée

2h11

Origine

  • Chine
  • France
  • Japon

Date de sortie au Québec

27 mai 2016

Synopsis

Chine, fin 1999. Tao, une jeune fille de Fenyang est courtisée par ses deux amis d'enfance, Zang et Lianzi. Zang, propriétaire d'une station-service, se destine à un avenir prometteur tandis que Liang travaille dans une mine de charbon. Le coeur entre les deux hommes, Tao va devoir faire un choix qui scellera le reste de sa vie et de celle de son futur fils, Dollar. Sur un quart de siècle, entre une Chine en profonde mutation et l'Australie comme promesse d'une vie meilleure, les espoirs, les amours et les désillusions de ces personnages face à leur destin.

Réalisateur

Scénaristes

Studio de production

  • Arte France cinéma
  • Beijing Runjin Investment
  • Office Kitano
  • Xstream Pictures

Distributeur au Québec

  • EyeSteelFilm Distribution

Liens

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Jonathan Guilbault
Cote: (4) Bon

Bref, la vision pessimiste du cinéaste convainc, malgré quelques exagérations, dont l'oubli par le fils du nom de sa mère, la mollesse de l'effort d'anticipation du monde de 2025, ainsi qu'un manque de finition au montage. 

Cinéfilic
40%
Jean-Marie Lanlo
Cote: 2 étoiles

Au final, Au-delà des montagnes n'est donc rien d'autre qu'un film très mineur. Certes, quelques moments magiques sont là pour nous rappeler que Jia Zhang-ke est aux commandes, mais on a surtout l'impression qu'il a profité d'une coproduction avec la France et le Japon pour se faire payer un petit voyage en Australie. 

24imag
Appoline Caron-Ottavi

Il s'agit peut-être là du film le plus ambitieux du cinéaste, embrassant la trajectoire d'un pays et d'un peuple jusque dans un futur proche perçue à travers l'histoire d'une femme, Tao.

Le Soleil
60%
Éric Moreault
Cote: 3 étoiles

Au-delà des montagnes, qui se déroule à un rythme effroyablement lent, n'offre rien de bien original dans le discours et est englué dans la nostalgie.

Cinémaniak.net
60%
. Cinémaniak
Cote: 3 coeurs

Certes des scènes sont très tendues et réussies et encore une fois, drôles, comme la discussion père-fils sur la liberté, mais la transition entre les deux parties est trop abruptes et l'on a du mal à les lier et sur la forme et sur le fond et l'on regrette, nous aussi, les villes chinoises qu'il dépeint si originalement.

Rogerebert.com
70%
Godfrey Cheshire
Cote: 3 1/2 étoiles

Always a playful stylist, Jia and cinematographer Yu Lik-wai give each section a different aspect ratio and incorporate other visual indicators of the different eras represented.

Variety
Scott Foundas

Jia Zhangke paints a somber portrait of the capitalist-age Chinese family in a decades-spanning, continent-hopping epic.

The Hollywood Reporter
David Rooney

But here, it binds the film together, overriding its flaws to create a full-bodied emotional experience.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.