Affiche du film  Ant-Man
© Walt Disney Films Canada

Ant-Man

Version en français
v.o.a. : Ant-Man
16 juillet 2015

Dans les petits pots, les meilleurs onguents

Photo Par Elizabeth Lepage-Boily

Quand un amoureux du cinéma découvre qu'un film en lequel il ne fondait aucun espoir se révèle être une réussite, cela génère un frisson de bonheur plutôt inexplicable. Ce fut le cas pour Guardians of the Galaxy, en qui personne n'avait confiance, mais qui s'est avéré être l'une des révélations de l'année, et l'un des meilleurs films de Marvel jusqu'à présent (et ils en ont fait des films de qualité dans les dernières années!), et c'est aujourd'hui ce qui arrive à Ant-Man, un personnage qui n'attirait pas d'emblée la sympathie du public. On se demande même si ce n'est pas devenu une stratégie marketing de Marvel de faire des bandes-annonces moyennement bonnes afin que les cinéphiles perdent partiellement espoir en la production et soient complètement obnubilés lorsqu'ils voient enfin le résultat final...

Ant-Man est définitivement l'une de ses agréables surprises au calendrier. Bien entendu, nous savions que l'homme-fourmis débarquerait dans les cinémas le 17 juillet 2015, mais nous ignorions qu'il attaquerait avec un tel savoir-faire. Paul Rudd étonne dès les premières scènes. Celui en qui nous avions peu confiance (ou du moins, en qui avions-nous moins confiance pour interpréter un superhéros) nous a complètement obnubilés. L'acteur arrive à être drôle, intense, vrai et attachant sans effort. Il faut à peine quelques secondes pour qu'on croie en son personnage d'ancien cambrioleur qui tente de reprendre le bon chemin, et devenir le héros que sa fillette voit en lui. Michael Douglas est également très persuasif dans le rôle du scientifique Hank Pym et Evangeline Lilly décoiffe dans celui de sa fille intrépide, Hope. À noter également la performance de Corey Stoll, qui fait un méchant très crédible.

Les effets spéciaux sont particulièrement impressionnants ici. Les combats au cours desquels Ant-Man change de tailles sont éblouissants. Le grossissement et l'amoindrissement des différents décors et des objets qui le parsèment sont merveilleusement bien exécutés. Le train jouet qui est projeté depuis le toit d'une maison et la dégringolade du protagoniste lors de sa première expérience avec le costume sont les plus mémorables. Les quelques balades sur une fourmi volante - qui entraînent presque le spectateur dans un tour de montagne russe - nous laissent croire qu'on a tenté ici de favoriser l'expérience 3D. Le résultat n'est pas complètement décevant, et on applaudit l'effort, mais la technologie stéréoscopique n'apporte rien de plus à cette production, comme à toutes les autres avant elle d'ailleurs...

Ant-Man a beaucoup misé sur l'humour et sur l'autodérision (comme Guardians of the Galaxy d'ailleurs). La technique réussie la plupart du temps. Elle n'arrive pas toujours, par contre, à sauver la situation. Il y a encore des séquences assez mélodramatiques dans Ant-Man, celles où on sort les violons... La scène au cours de laquelle Pym raconte à sa fille les vraies circonstances au cours de laquelle sa mère est décédée fait figure d'étrangeté au sein de l'histoire rythmée et désinvolte.

Les liens avec les Avengers (et les nombreuses références à d'autres personnages passés ou futurs de l'univers de Marvel) sont bien intégrés au récit principal, mais sont si nombreux qu'on se demande si un néophyte de la franchise des superhéros saura apprécié la production autant qu'un adapte de la série.

Ant-Man ne manque pas d'audace et saura conquérir même les plus septiques. Marvel et Disney ne révolutionnent pas le genre avec ce nouveau film, mais démontrent, encore une fois, leur forme commune et leur flair sans pareil pour associer les bons acteurs et les bons réalisateurs aux bons projets.

Partager sur : Twitter Facebook
Photo Elizabeth Lepage-Boily

Mes dernières critiques

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.