10 secondes de liberté

Version en français
v.o.a. : Race
Le film peut être vu sans risque par des personnes de tout âge.
Doublé au Québec

Durée

2h15

Genre

Drame biographique

Origine

  • Canada
  • France
  • Allemagne

Date de sortie au Québec

19 février 2016

Date de sortie du DVD

31 mai 2016

Synopsis

Jesse Owens est un jeune athlète provenant d'un milieu défavorisé qui est recruté par une grande université, puis pris sous l'aile de l'entraîneur Larry Sneider. Jesse domine rapidement le circuit des compétitions nationales et devient l'un des meilleurs sprinteurs des États-Unis. Il parvient à se qualifier pour les Jeux olympiques de 1936 à Berlin, mais vit un débat moral à savoir s'il y participera. Certains estiment qu'il devrait boycotter les Jeux en soutien aux Noirs et aux Juifs que l'Allemagne refuse de voir concourir dans leurs rangs. Encouragé par ses proches, Jesse décide finalement de s'y rendre et de prouver, à ceux qui en doutent, qu'il mérite l'attention qu'on lui porte.

Synopsis © Cinoche.com

Horaire cinéma

Ce film n'est pas à l'affiche.

Revues de presse
Médiafilm
60%
Louis-Paul Rioux
Cote: (4) Bon

La reconstitution de l'Allemagne sous le Troisième Reich apparaît du reste très crédible, de même que celle de l'Amérique de la Dépression et de la ségrégation raciale. 

La Presse
70%
Marc-André Lussier
Cote: 3,5 étoiles

Sa réalisation est toutefois très convaincante, y compris dans les scènes de compétition.

Agence QMI
60%
Isabelle Hontebeyrie
Cote: 3 sur 5

10 secondes de liberté évite soigneusement de tomber dans les clichés habituels de la biographie sportive (dépassement de soi, etc.) pour aborder la question du racisme.

Cinéfilic
40%
Sami Gnaba
Cote: 2 étoiles

Cependant, nous aurions aimé voir une œuvre biographique à l'instar du Ali de Michael Mann par exemple, c'est à dire un film moins consensuel, moins figé dans le factuel, capable d'offrir un point de vue personnel, une vraie proposition de cinéma… c'est à dire un film qui fasse honneur à la grandeur et la défiance d'Owens et non un timide téléfilm du dimanche!

The Hollywood Reporter
Sheri Linden

Peter Levy's cameras emphasize the size of the venue. But James' look says everything necessary. And he brings an impressive, unforced physicality to the competition scenes, well captured by Levy.

Joblo.com
70%
Chris Bumbray
Cote: 7/10

(...) James carries Race and makes for a convincing, complicated Owens.

Rogerebert.com
50%
Odie Henderson
Cote: 2 1/2 étoiles

While the ads hype Owens' heroism, they don't tell you that Race sees propaganda filmmaker Leni Riefenstahl as an equally big hero. This may work for cinephiles, but it left a sour aftertaste for me.

The Wrap
Inkoo Kang

Stephan James and Jason Sudeikis play the Olympian and his devoted coach in a soaring story that isn’t afraid to explore moral depths.

Variety
Andrew Barker

Making a few admirable attempts to complicate what could have been a standard-issue inspirational sports narrative, Race is better than it has to be, but not by too much, and it should be expected to compete, but not medal, at the box office.

Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.