dossier
Mardi 16 décembre 2008 à 11h20

Visite de plateau : Signes vitaux

Photo Par Karl Filion

La réalisatrice Sophie Deraspe travaille présentement à son deuxième long métrage, intitulé Signes vitaux, d'après son propre scénario. Le tournage a lieu à l'ancien hôpital chinois de Montréal, rue Saint-Denis.

Voyez notre galerie de photos du plateau en cliquant ici.

Marie-Hélène Bellavance campera le personnage principal de Simone. Francis Ducharme, Marie Brassard, Danielle Ouimet, Danielle Fichaud, Marc Marans, Anne Lapierre et Jasmine Dubé sont également de la distribution. Le film sera prêt à l'automne 2009.

« C'est l'histoire de cette jeune femme, qui s'appelle Simone, qui est une femme forte, elle est belle, elle réussit dans la vie tout ce qu'elle entreprend... Elle se retrouve à entrer pour la première fois de sa vie dans un centre de soins palliatifs, malgré elle. Elle y retourne, elle y retourne volontairement parce que quelque part elle cherche un sens... La question à la fin étant : qu'est-ce qui compte le plus? qu'est-ce qui est important? » Voilà comment al jeune réalisatrice décrit son film. Très différent, donc, de son premier film, Rechercher Victor Pellerin, qui s'intéressait beaucoup à l'aspect faux du réel.

Est-ce très différent à écrire qu'un Victor, par exemple, qui était tout de même un film de fiction? «Pas tant que ça, parce qu'il y avait aussi beaucoup de personnages dont j'explorais un peu la biographie et que j'adaptais à une biographie fictive. Je m'intéresse beaucoup au vécu de ces gens-là. Et là c'est la même chose. »

« Toutes ces histoires de vie là m'intéressent beaucoup, et comment ces gens-là transmettent leur vécu, que ce soit la façon dont ils parlent, dont ils se déplacent, comment leur corps a vieilli. »

Et le fait de ne pas apparaître, en tant qu'actrice, dans ce film-ci, donne-t-il un recul supplémentaire? « C'est sûr qu'il n'y a jamais été question d'être dans celui-là... Mais pour Victor Pellerin, au départ ce n'était pas l'idée non plus, mais je demandais à tellement de gens de se mouiller que je devais moi-aussi accepter de plonger dedans. »

AS-tu plus de moyens techniques à ta disposition? « Je n'ai pas beaucoup plus de moyens techniques, mais je n'en voulais pas nécessairement non plus. Je ne suis pas dans les grands déploiements techniques. Par contre, on recrée un monde, on a beaucoup de comédiennes... C'est assez demandant. »

« On a la moitié du tournage de fait à peu près. Je suis contente, je commence à croire qu'il va y avoir quelque chose! »

Est-ce que tes comédiens ont une qualité commune? « Je pense que c'est le vécu qu'ils transcendent malgré eux. Ils sont en contrôle de leur métier, mais il y a quelque chose en eux qui transcende ce par quoi ils sont passés dans leur vie, et ça ça m'intéresse. »

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.