dossier
Dimanche 13 septembre 2009 à 23h00

Tapis rouge et entrevues : Coco avant Chanel

Photo Par Karl Filion

Audrey Tautou, qui incarne la célèbre couturière Gabrielle « Coco » Chanel dans le film Coco avant Chanel, et la réalisatrice Anne Fontaine étaient de passage au cinéma Impérial de Montréal afin de présenter le film au public québécois en prévision de la sortie du film qui doit avoir lieu le 25 septembre prochain.

Voyez notre galerie de photos de la première en cliquant ici.

Avez-vous changé votre perception du style de Coco Chanel en tournant dans ce film? « Oui, en découvrant d'où venaient ses sources d'inspiration et pourquoi elle avait créé ce style-là; parce qu'avant de créer des vêtements pour les autres elle les faisait pour elle-même, elle était son propre laboratoire. Elle a inventé le style d'une femme libre, pour avoir les mêmes libertés que les hommes », répond d'abord Audrey Tautou, sur un tapis rouge bondé de journalistes.

Est-ce que vous lui ressemblez? « Je ne suis pas complètement opposée, parce qu'on ne m'aurait pas proposé de l'interpréter, mais après, oui, bon, moi aussi, je pense que j'ai un caractère, et j'accorde beaucoup d'importance à ma liberté. »

Chanel en trois mots? « Je dirais : brillante, drôle, et rebelle. »

La réalisatrice Anne Fontaine a également signé le scénario du biopic. Quelles sont les qualités (ou les défauts), de Chanel qui vous touchent le plus? « Niveau qualité : la détermination et l'originalité. Forcément, quand on est une femme, il fallait de l'audace pour agir comme elle l'a fait. Venant d'un milieu si défavorisé, c'est étonnant. »

Pourquoi avoir choisi Audrey Tautou pour l'incarner? « Vous le savez pourquoi... Elle était tellement faite pour incarner ce personnage, le mélange d'intensité dans le regard, de cette attitude particulière, de ce corps menue. Chanel avait un corps différent, elle était presque androgyne, donc il fallait avoir les bonnes proportions et sorte de dureté pour l'exprimer. »

Y a-t-il des scènes coupées que vous regrettez particulièrement? « Bien sûr, mais quand on coupe des scènes, on les oublie aussi vite qu'on les a coupées. Sur le moment c'est un peu douloureux, mais après on les oublie. »

Le film prend l'affiche le 25 septembre.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.