actualité
Mardi 13 août 2013 à 15h45

Pascal Thomas parle de Associés contre le crime

Photo Par Karl Filion
Une scène de Associés contre le crime

La comédie Associés contre le crime, qui a pris l'affiche en France le 22 août 2012, sera présentée au Québec dès vendredi. Réalisé par Pascal Thomas, le film réunit André Dussollier et Catherine Frot pour une troisième fois après Mon petit doigt m'a dit et Le crime est notre affaire.

Le film raconte l'histoire de Prudence et Bélisaire Beresford, deux détectives qui décident de prendre quelques semaines de repos. Lorsqu'une riche héritière russe disparaît, ils amorcent tout de même une enquête qui les mènera dans une clinique qui pourrait bien détenir le secret de la fontaine de jouvence...

Pascal Thomas, qui s'est fait connaître avec les films Les maris, les femmes, les amants et La dilettante, signe aussi le scénario du film. Nous l'avons rencontré en janvier lors d'une visite à Paris.

« Comme il s'agissait de la troisième adaptation d'Agatha Christie avec les Beresford, on s'est un peu éloigné, on est allé vers le côté fantastique assez peu connu des nouvelles d'Agatha Christie. Quand on a eu cette idée d'aller avec cette pierre magique qui allait transformer le personnage principal en bébé, ça nous a tellement amusé, qu'on a voulu faire un film pour ce dernier quart-d'heure en faisant attention à ce que les scènes qui précèdent n'ennuient pas trop. »

Comment se déroule le tournage? « J'ai toujours des scénarios ouverts pour profiter de tout ce que le tournage peut apporter. Je me trouve dans la famille du burlesque américain, de Renoir d'une certaine façon; si quelque chose se passe, on ne le jette pas. »

Le metteur en scène est-il le seul maître à bord? « Il a une autorité, oui. Moi, je prends des situations amusantes, je laisse les sujets se faire, se défaire, s'arranger, monter la sauce, pour que le film en profite. Quand il y a une bonne idée, qu'elle vienne de qui que ce soit, je la prends. Sauf qu'il faut savoir filtrer, ne pas se laisser déborder. »

« Je trouve le film amusant. Il y a des scènes amusantes. On a inventé : l'homme invisble qui passe, le bébé, la clinique avec tous ces personnages, la fessée, le vieux qui danse avec les filles, les grosses femmes qui se mettent à chanter...»

Faut-il aborder la comédie sérieusement? « Il y a deux façon d'aborder cela; de manière sérieuse qui est aussi valable, mais mon tempérament, c'est de le faire légèrement, et de pousser jusqu'au bout. »

Associés contre le crime est distribué par Les Films Séville.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.