actualité
Mercredi 7 septembre 2005 à 12h20

Nouveaux films pour le FIFM

Photo Par Karl Filion
Keira Knightley dans une scène du film Domino

Domino, l’adaptation cinématographique de Tony Scott de la vie de Domino Harvey, fille controversée de l’acteur britannique Laurence Harvey et du mannequin Paulene Stone, clôturera le Festival international de films de Montréal le 25 septembre. Domino et 13 autres titres – Guy X du cinéaste écossais Saul Metzstein, film qui s’inscrit à la compétition pour l’Iris d’or ; le nouveau film du célèbre réalisateur torontois Atom Egoyan, Where the Truth Lies ; Magnificent Desolation, un documentaire en format IMAX sur les expéditions sur la lune ; Eve and the Fire Horse, de la réalisatrice canadienne Nancy Kwan ; La dignidad de los nadies, un documentaire engagé du grand cinéaste argentin Fernando Solanas ; Le vent du réalisateur argentin chevronné Eduardo Mignona ; Entracte, un documentaire de João Moreira Salles sur le président du Brésil ; La démolition de Marcelo Magnone (Argentine) ; Un homme ordinaire du réalisateur belge Vincent Lanoo ; Canoa de Felipe Cazals, grand cinéaste mexicain, membre du jury du Festival cette année ; Journal de l’Antarctique par Yim Phil‑sung de la Corée ; Avant la naissance de Zhang Ming (Chine) et Colour Blossoms de Yang Man‑shih Yonfan (Hong Kong) – – s’ajoutent donc au programme de la toute première édition du Festival international de films de Montréal qui débutera le 18 septembre au cœur du quartier latin.

Domino, signé Tony Scott (Top Gun, True Romance, Enemy of the State), est un thriller d’action librement adapté de la vie tumul tueuse de Domino Harvey, fille de Laurence Harvey et d’une top modèle des années 1960. Après une carrière de mannequin au sein de la prestigieuse agence Ford, Domino (interprétée par Keira Knightley) tourne le dos à sa vie de privilégiés de Beverly Hills pour devenir chasseuse de primes... Habituée à faire la une des magazines, c'est peu à peu sa vie privée qui se retrouve en gros titres dans les journaux. Accusée de consommation, de possession et de trafic de drogues, elle est placée en liberté surveillée et suit en cure de désintoxication en 1997. Malheureusement, elle ne réussira jamais à décrocher des drogues. Elle est morte au début de l’été. Sont également de la distribution : Christopher Walken, Mena Suvari, Lucy Liu et Mickey Rourke.

Guy X (tourné en grande partie à Montréal) de Saul Metzstein (Late Night Shopping) se passe en 1979. La guerre du Vietnam est terminée depuis quatre ans. L’URSS est sur le point de perdre la Guerre froide. Pendant ce temps, sur la base militaire de Qangattarsa, Rudy Spruance est perdu, au milieu de nulle part, sur les terres gelées de l’Arctique. Seul. Lorsqu’il rejoint un hôpital militaire secret, si secret qu’il n’existe pas officiellement, Rudy comprend qu’il est au centre d’une « petite erreur de bureaucratie ». Pourtant l’armée ne fait jamais d’erreur...

Magnificent Desolation présente l’expérience qui a changé la vie des douze hommes qui ont marché sur la lune et fait revivre aux spectateurs ce qu’ils ont vu, entendu, senti, pensé et fait pendant leur séjour sur la surface lunaire. Ce film IMAX 3D contient des photos jamais dévoilées, des images en version informatisées du paysage lunaire, ainsi que des séquences d’archives inédites de la NASA.

Dans Where the Truth Lies, le nouveau film du grand réalisateur canadien Atom Egoyan (Ararat, The Sweet Hereafter), une jeune femme est trouvée morte dans la baignoire de la suite d'hôtel de Vince Collins (Colin Firth) et Lanny Morris (Kevin Bacon), le duo comique le plus populaire de la télévision américaine dans les années 50. Quinze ans plus tard, une jeune journaliste entreprend une enquête sur les faits survenus pendant cette nuit fatidique.

Dans Eve and the Fire Horse de Nancy Kwan, alors qu’elle est prise entre la quête de sainteté de sa grande sœur et sa propre imagination qui lui cause sans cesse des problèmes, une petite fille de neuf ans affronte les difficultés de l’enfance avec une bonne dose d’humour et de fantaisie.

Dans la foulée de Mémoire d'un saccage, qui démontait les mécanismes qui ont conduit l'Argentine à la crise économique de 2001, La dignidad de los nadies de Fernando Solanas (L’heure des brasiers) nous montre comment les organisations sociales et les plus démunis de la population ont affronté les multiples problèmes de chômage, de faim et de misère qui ont résulté de cet effondrement.

Entracte de João Moreira Salles (Brésil). Une équipe de tournage a suivi Luiz Inácio Lula da Silva, le président du Brésil, au cours des cinq semaines qui ont précédé les élections présidentielles de 2002. Ce documentaire révèle les coulisses de la campagne.

Un homme ordinaire du réalisateur Vincent Lanoo (Belgique). Georges est un bon père de famille, un gentil mari, un ami fidèle et un bon bricoleur... Mais un soir Georges fait une grosse erreur; à la suite d'une altercation sur l'autoroute : dans un excès de rage, il tue un homme. Lui-même effrayé de sa violence, il se retrouve en face de la compagne de l'homme qu'il a tué, incapable d'en finir avec elle et dans l'impossibilité de la relâcher...

La démolition de Marcelo Magnone (Argentine). Chargé de la démolition d’une ancienne usine, Osvaldo Lazzari se heurte à la volonté de Beto Luna, employé de cette usine depuis 40 ans, qui veut de toutes ses forces en empêcher la destruction.

Le vent du réalisateur Eduardo Mignona (Argentine). À la mort de sa fille, un vieux paysan de la Patagonie se rend pour la première fois à Buenos Aires pour y retrouver sa petite-fille qu’il n’a pas vue depuis plusieurs années. Il part pour lui annoncer la mort de sa mère, mais aussi pour lui faire part de ses souvenirs et d’un secret qu’il avait juré ne jamais révéler.

Canoa de Felipe Cazals (Mexique). Au plus fort des années de contestation étudiante, l’histoire d’un lynchage et la reconstitution d’un fait divers vécu, dans un village du Mexique, en 1968.

Journal de l’Antarctique par Yim Phil‑sung (Corée). Six sud-coréens partent en expédition pour tenter d’atteindre le point le plus éloigné de l’Antarctique. En marchant dans l’immensité de ce désert blanc, ils trouvent le journal de bord d’un explorateur britannique, écrit lors d’une semblable équipée, il y a 80 ans. L’équipe se trouve bientôt confrontée aux mêmes situations que rapporte le journal…

Avant la naissance de Zhang Ming (Chine). À l’hôpital local, Yu Ran apprend qu’elle est enceinte… Célibataire, elle ne sait si elle doit garder le bébé. Elle décide de consulter le futur père d’abord.

Colour Blossoms de Yang Man‑shih Yonfan (Hong Kong). Conte sensuel et érotique, où cinq personnages aux relations complexes et sulfureuses se croisent dans un luxueux appartement de Hong Kong.

La mise de vente des billets pour l’ensemble des films de la programmation 2005 du Festival aura lieu ce samedi 10 septembre, à 9 h. D’autres détails à ce sujet suivront sous peu. L’édition inaugurale du Festival international de films de Montréal aura lieu au cœur du quartier latin, rue Saint‑Denis, du 18 au 25 septembre 2005.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.