actualité
Vendredi 17 mars 2006 à 04h00

Nouveautés : V pour Vendetta

Photo Par Karl Filion
Natalie Portman dans V for Vendetta
Voici les nouveautés de la semaine :V for Vendetta (V pour Vendetta) - États-Unis, Allemagne - 132 min.Réalisé par James McTeigue. Avec Natalie Portman, Hugo Weaving.Un soir qu'elle a négligé de respecter le couvre-feu imposé par l'État, Evey est tirée d'un mauvais pas par V, un mystérieux justicier masqué. Celui-ci annonce à la jeune femme son intention de renverser le gouvernement qui a fait de l'Angleterre une société totalitaire, et lui fait assister en direct au premier acte de son oeuvre révolutionnaire: l'explosion du palais de justice. Le lendemain, V s'empare des ondes de la télévision d'État et déclare que dans un an, jour pour jour, il pilotera une révolution populaire en faisant exploser le parlement britannique. D'abord réticente, Evey, dont les parents ont été tués par la police secrète de la chancellerie, finit par se rallier aux arguments du justicier masqué, non sans avoir préalablement subi une série d'épreuves destinées à endurcir son âme.She's the Man (L'homme c'est elle) - États-Unis - 105 min.Réalisé par Andy Fickman. Avec Amanda Bynes, Channing Tatum.Apprenant que son école a éliminé l'équipe de soccer féminin au sein de laquelle elle excellait, Viola se travestit en garçon afin de pouvoir s'inscrire à l'école de son jumeau Sebastian, où en l'absence de celui-ci, elle se fait passer pour lui. Peu de temps après son installation, elle tombe amoureuse de Duke, son colocataire qui ignore qu'elle est une femme. Celui-ci, du reste, en pince pour la belle Olivia, laquelle se sent étrangement attirée par Viola/Sebastian. Les choses se compliquent encore davantage lorsque le vrai Sebastian, parti sécher tout le semestre à Londres, revient plus tôt que prévu sur le campus. Et qu'il se découvre un frère jumeau...De ma fenêtre, sans maison... - Canada - 91 min.À Montréal seulement.Réalisé par Maryanne Zéhil. Avec Louise Portal, Renée Thomas.Dounia avait quatre ans quand Sana, sa mère, a quitté le Liban pour le Québec, la laissant aux soins de son père et de sa grand-mère. Dix-sept ans plus tard, c'est une jeune femme en colère qui débarque à Montréal où, au lendemain du décès de son père, elle est venue régler ses comptes avec celle qui l'a mise au monde. Or, Sana, avocate spécialisée dans les questions d'immigration, se braque devant les accusations de sa fille et refuse de lui expliquer les raisons qui l'ont poussée à couper les ponts. Choquée par les moeurs occidentales, cette dernière rejette en bloc les valeurs que sa mère défend avec vigueur. Lorsque la grand-mère de Dounia meurt au Liban, les deux femmes sont ont déjà atteint le point de rupture.Tous les autres sauf moi - Canada - 110 min.À Montréal seulement.Réalisé par Ann Arson. Avec Ann Arson, Johanne Marie Tremblay.Jeanne, une réalisatrice de télévision névrosée âgée de 38 ans, tombe accidentellement enceinte d'Émile, son nouvel amant, qui prend ses jambes à son cou en apprenant la nouvelle. Persuadée qu'elle n'a pas l'instinct maternel, la future maman prétexte l'éventuel tournage d'un documentaire sur la maternité afin d'aller sonder à Paris, Bruxelles et Amsterdam l'opinion de ses trois amies d'enfance, dont deux sont mères depuis peu. Au cours d'une fête où toute la bande s'est réunie, le secret de Jeanne est révélé au grand jour. De retour à Montréal, la cinéaste, toujours sans nouvelle d'Émile, constate que ses copines traversent elles aussi une grave crise existentielle.Three Times - Taïwan - 135 min.À Montréal et en anglais seulement.Réalisé par Hou Hsiao-hsien. Avec Shu Qi, Chang Chen.Trois régions de Taiwan, trois époques, trois histoires d'amours contrariées. En 1966, à Kaohsiung, un jeune conscrit en permission part à la recherche d'une hôtesse de salle de billard dont il était tombé amoureux juste avant d'entreprendre son service militaire. Mais celle-ci est partie sans laisser d'adresse. En 1911, à Dadaocheng, pendant l'occupation japonaise de l'île, une courtisane éprise d'un journaliste révolutionnaire voit son espoir s'envoler lorsque celui-ci, refusant de s'engager, aide plutôt l'une de ses compagnes à devenir la concubine d'un riche exploitant. En 2005, à Taipei, le vendeur d'une boutique de photos trompe sa petite amie avec une chanteuse épileptique qui, de son côté, vit une aventure avec une femme.Eve and the Fire Horse (Ève et le cheval de feu) - Canada - 92 min.À Montréal seulement.Réalisé par Julie Kwan. Avec Phoebe Jojo Kut, Hollie Lo.Ève, Sino-canadienne de Vancouver, a neuf ans lorsque sa mère accouche d'un garçon mort-né et que sa grand-mère meurt subitement. Élevée dans la religion bouddhiste, l'enfant née sous le signe du Cheval de feu - ce qui explique son caractère obstiné - fait bientôt l'apprentissage de la foi chrétienne. D'abord, par l'intermédiaire d'un ouvrage laissé chez elle par des Témoins de Jéhovah; puis, par l'école du dimanche, qu'elle et sa soeur aînée fréquentent avec enthousiasme. Pendant l'absence prolongée de leur père, les deux fillettes emmènent leur mère au cinéma voir Les Dix Commandements, lequel film convainc celle-ci, insécure et superstitieuse, d'adhérer à une deuxième confession religieuse afin de doubler la protection de sa maison.Elephant Shoes - Canada - 80 min.À Montréal et en anglais seulement.Réalisé par Christos Sourligas. Avec Stacie Morgain Lewis, Greg Shamie.Alexis et Manny se rencontrent sur la rue, se plaisent immédiatement et flirtent ouvertement l'un avec l'autre. À peine quelques minutes plus tard, ils font l'amour dans le lit de Manny. Avec pour théâtre la chambre, le salon et la salle de bains, leur histoire d'amour durera exactement douze heures.What the Bleep!?: Down the Rabbit-Hole - États-Unis - 156 min.À Montréal et en anglais seulement.Réalisé par Mark Vicente.Version remontée et augmentée de WHAT THE BLEEP DO WE KNOW ?, dans lequel les auteurs s'employaient à exposer les grandes lignes de la théorie quantique en faisant divers parallèles avec la thérapie cognitive et les tendances du mouvement nouvel âge.Next: A Primer on Urban Painting - Canada - 95 min. À Montréal et en anglais seulement.Réalisé par Pablo Aravena. Bien qu'on en retrouve des traces jusqu'au XIXe siècle, le graffiti, à titre d'art de la rue, a véritablement pris son essor dans les années 1970, alors que de jeunes marginaux laissaient leur marque sur les wagons du métro de New York. Aujourd'hui, toutes les grandes villes du monde, forment la toile et la source d'inspiration des graffiteurs. Le documentariste Pablo Aravena a parcouru le monde afin de rencontrer les figures marquantes de ce mouvement. Autrefois contraints de travailler dans la hâte et le secret, ceux-ci sont désormais courtisés par les galeries d'art et prennent part aux grandes manifestations culturelles.
Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.