actualité
Vendredi 14 septembre 2007 à 05h00

Nouveautés : Promesses de l'ombre ou L'épreuve du courage?

Photo Par Karl Filion
Jodie Foster dans L'épreuve du courage

Voici les nouveautés de la semaine :

The Brave One (L'épreuve du courage) - États-Unis - 122 min.

Réalisé par Neil Jordan. Avec Jodie Foster, Terrence Howard.

Erica anime une émission de radio inspirée de ses promenades à New York et des bruits qu'elle capte dans les quartiers de la ville. Son existence bascule lorsque son fiancé David et elle sont attaqués à Central Park par trois délinquants. David succombe à ses blessures tandis qu'Erica survit mais sombre dans le coma. Au sortir de l'hôpital, la jeune femme, affligée par le deuil, développe par surcroît une grande anxiété. Pour se rassurer, elle se procure illégalement une arme à feu. Peu après, elle abat un cambrioleur dans une épicerie. Cet incident la pousse à commettre d'autres actes d'autojustice, jugeant la police incapable de faire régner l'ordre. L'inspecteur Sean, chargé de retrouver les agresseurs du couple, est séduit par le courage d'Erica, ignorant qu'elle est l'auteur d'une nouvelle vague d'assassinats aux motifs mystérieux.

Eastern Promises (Promesses de l'ombre) - États-Unis - 100 min.

À Montréal seulement. À l'affiche partout le 21 septembre.

Réalisé par David Cronenberg. Avec Viggo Mortensen, Naomi Watts.

À Londres, lors d'une lugubre nuit de décembre, une prostituée de 14 ans meurt en donnant naissance à un bébé. La sage-femme en service, Anna, décide d'en savoir davantage sur la jeune fille, qui n'avait pas de pièce d'identité sur elle, seulement un journal intime et la carte d'affaires d'un restaurant, le Trans-Siberian. À travers son enquête, Anna découvre que le propriétaire de l'établissement, Semyon, est aussi le dirigeant du chapitre londonien de la Vory V Zakove, une organisation criminelle russe impliquée dans le trafic humain. Parallèlement, Kirill, fils de Semyon, entretient avec le chauffeur Nikolai une relation trouble qui menace l'avenir de la famille mafieuse.

Mr. Woodcock (Monsieur Woodcock) - États-Unis - 88 min.

Réalisé par Craig Gillespie. Avec Seann William Scott, Billy Bob Thornton.

Le jeune auteur John Farley vient de publier un livre sur l'affirmation de soi, qui connaît un grand succès de librairie. Sa ville natale, dans le Nebraska, souhaite d'ailleurs lui décerner un prix. Pour l'occasion, John décide de retourner là-bas après plusieurs années d'absence, au grand dam de son agent Maggie. À son arrivée, sa mère Beverly lui apprend une nouvelle stupéfiante: elle épousera sous peu monsieur Woodcock, l'ancien prof d'éducation physique de l'écrivain, un véritable tortionnaire qui a humilié le garçon durant tout le secondaire. Afin d'annuler ce mariage selon lui inconcevable, John se ligue avec Nedderman, un ancien camarade de classe, pour humilier Woodcock à son tour et ruiner sa réputation. Malheureusement, il se rend compte que la population locale adore le fiancé de sa mère...

Across the Universe - États-Unis - 133 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Julie Taymor. Avec Evan Rachel Wood, Jim Sturgess.

Au début des années 1960, Jude, un jeune ouvrier de Liverpool, décide d'aller aux États-Unis pour retrouver la trace de son père, concierge à l'université de Princeton. Sur le campus, il se lie d'amitié avec Max, un étudiant indiscipliné issu d'une famille riche. Invité à célébrer la Thanksgiving chez ce dernier, Jude a le coup de foudre pour sa soeur Lucy, une collégienne dont le petit ami est allé se battre au Vietnam. Max décide d'abandonner ses études et part avec Jude s'installer à New York. Les deux amis logent chez Sadie, une chanteuse plus âgée qu'eux, qui vit avec d'autres colocataires aux ambitions artistiques diverses. Après avoir appris la mort de son petit ami, Lucy décide de les rejoindre. Et tous ensemble, ils se laissent emporter par la fièvre révolutionnaire de l'époque.

Le voyage d'une vie - Québec - 90 min.

Réalisé par Maryse Chartrand.

Après un an passé à voyager autour du monde avec sa femme et ses enfants, un homme, incapable de supporter la pression de la société moderne axée sur la performance, s'enlève la vie.

The Hunting Party - États-Unis, Croatie - 101 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Richard Shepard. Avec Richard Gere, Terrence Howard.

Reporter vedette ayant couvert de nombreux conflits avec son fidèle cameraman Duck, Simon Hunt disjoncte en direct à la télévision en 1994, à la suite d'un drame personnel survenu en Bosnie, puis disparaît de la scène. En 2000, pour le cinquième anniversaire de la fin des hostilités, Duck retourne à Sarajevo, accompagné de Benjamin, journaliste novice. C'est alors que réapparaît Simon. Celui-ci, faisant miroiter à ses camarades l'occasion d'obtenir le scoop de leur vie, persuade son vieil ami et le jeunot de l'aider à débusquer le cruel Boghdanovic, dit «The Fox», auteur d'atroces crimes de guerre. Les trois compères entreprennent alors une expédition des plus périlleuses dans les montagnes du Montenegro, où se serait réfugié le monstre serbe.

No End in Sight - États-Unis - 102 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Charles Ferguson.

Dans la foulée des attentats du 11 septembre 2001, les États-Unis déclarent la guerre au terrorisme. Les soldats américains débarquent bientôt en Irak pour renverser Saddam Hussein, soupçonné d'entretenir des liens avec Oussama Ben Laden. Après la chute de Bagdad, au printemps 2003, le Pentagone conçoit à la va-vite un plan d'occupation. Les troupes déployées pour rétablir l'ordre n'étant pas assez nombreuses, le chaos s'installe et le sentiment anti-américain prend de plus en plus d'ampleur. Des insurgés irakiens, dont certains sont d'anciens militaires laissés pour compte, lancent une série d'actions contre l'occupant. Les victimes sont nombreuses, mais l'État-major refuse de dévoiler leur nombre. Partout au pays, la situation se dégrade. Les médias américains font désormais état du «bourbier irakien».

Still Life - Chine, Hong Kong - 108 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Jia Zhang-ke. Avec Zhao Tao, Han Sanming.

Situé dans la vallée des Trois Gorges, le secteur ancien de la ville de Fengjie est pratiquement démoli, pour faire bientôt place au plus grand barrage hydroélectrique du monde. Travailleur minier dans une autre province, Han Sanming recherche son ex-épouse et sa fille, qu'il n'a pas revues depuis seize ans. Il constate que le quartier où elles ont vécu est maintenant englouti par les eaux du barrage. Toujours à Fengjie, Shen Hong, une jeune infirmière venant de la même province que Han, tente de retrouver son mari, un puissant homme d'affaires impliqué dans la reconstruction de la ville, qu'elle n'a pas vu depuis deux ans. Au cours de leurs recherches, le travailleur minier et l'infirmière assistent à la destruction de nombreux petits villages et au déplacement d'une partie importante de la population.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.