actualité
Vendredi 20 novembre 2009 à 05h00

Nouveautés : La saga Twilight : Tentation et Planète 51

Photo Par Karl Filion
Kristen Stewart et Robert Pattinson dans La saga Twilight : Tentation

Voici les nouveautés de la semaine :

The Twilight Saga : New Moon (La saga Twilight : Tentation) - États-Unis - 130 min.

Réalisé par Chris Weitz. Avec Kristen Stewart, Taylor Lautner.

Lorsqu'Edward et sa famille décident de quitter la ville de Forks, Bella est défaite. Sans l'amour de sa vie, son existence n'a pas plus de sens, elle s'enfonce lentement dans un état léthargique, ignorant ses amis et même son père. Jusqu'au jour où elle découvre que les sensations fortes lui permettent d'halluciner la voix et le visage de son aimé. Son ami Jacob devient pour elle un soulagement aux souffrances causées par le départ d'Edward. Mais les choses se corsent le jour où Jacob et trois autres garçons de sa tribu se transforment en loup-garou pour chasser l'ennemi vampire qui hante leur terre. Bella sera donc confrontée à un choix difficile; Jacob ou Edward, son meilleur ami ou son petit ami.

Planet 51 (Planète 51) - Espagne, Grande-Bretagne - 91 min.

Réalisé par Jorge Blanco, Javier Abad, Marcos Martínez. Avec les voix de Marc Dupré, Patrice Bélanger.

Sur la planète 51, les habitants ont la peau verte, des antennes sur la tête et vivent dans la peur des envahisseurs humains. Le jour où un astronaute américain, le capitaine Charles Barker, débarque dans la cour arrière d'une maison de banlieue, la panique s'empare des citoyens. Tous commencent à se méfier de leur voisin, croyant qu'ils pourraient être des zombies contrôlés par l'oppresseur. Lem, un jeune extraterrestre de 16 ans, tentera d'aider Charles à retrouver sa fusée pour qu'il puisse rentrer chez lui sain et sauf. Il sera aidé par son ami Skiff, un adolescent fasciné par les envahisseurs qu'il croit malintentionnés et par son amie Neera, de laquelle il est follement amoureux.

Fais-moi plaisir! - France - 90 min.

Réalisé par Emmanuel Mouret. Avec Emmanuel Mouret, Judith Godrèche.

Ariane et Jean-Jacques vivent une relation de couple épanouie. Mais un matin, Jean-Jacques avoue à sa copine qu'il a rencontré une femme et que, même s'il ne s'est rien passé entre eux, il continue de penser à elle. Ariane est donc convaincue que son couple est condamné si Jean-Jacques ne tombe pas dans les bras de cette femme, qui l'a justement invité à une petite fête le soir même. Poussant Jean-Jacques à s'y rendre, Ariane espère qu'il lui reviendra plus amoureux. Mais Jean-Jacques n'a pas du tout envie de coucher avec cette femme, d'autant qu'elle est la fille du Président de la République. Mais ça, il l'ignore encore...

The Blind Side (L'éveil d'un champion) - États-Unis - 128 min.

Réalisé par John Lee Hancock. Avec Sandra Bullock, Quinton Aaron.

Michael, un adolescent noir issu d'un milieu défavorisé, est accueilli dans une école secondaire prestigieuse grâce à un entraîneur qui fait valoir les talents sportifs du jeune homme. Michael se lie d'amitié avec un S.J., un petit garçon de son collège. Lorsque les parents de S.J. réalisent que Michael n'a nulle part où habiter, ils l'accueillent sous leur toit. Le jeune homme s'intègre à la famille, et développe bientôt d'extraordinaires habiletés au football grâce à sa carrure de géant. Ses aptitudes scolaires augmentent elles aussi, avec l'aide de ses enseignants et d'une tutrice privée, et Michael devient peu à peu un joueur convoité par les équipes de plusieurs universités du pays.

La dérive douce d'un enfant de Petit-Goâve - Canada - 84 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Pedro Ruiz. Avec Dany Laferrière.

Dany Laferrière est un écrivain célébré à travers le monde, qui n'est pas tout à fait un Haïtien, pas tout à fait un Québécois, qui est parfois l'un, et parfois l'autre. Véritable citoyen du monde, celui qui se destinait à une carrière de journaliste a dû composer avec les aléas du destin pour mieux apprivoiser le sens de son existence. En s'attardant sur chacune des époques de sa vie, Pedro Ruiz tente de saisir, de comprendre les formants conceptuels de l'écrivain. Mais sa plus grande ambition demeure de saisir pleinement l'homme derrière la figure, l'être humain derrière l'artiste.

Bad Lieutenant : Port of Call New Orleans - États-Unis - 121 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Werner Herzog. Avec Nicolas Cage, Eva Mendes.

Alors qu'il rôde dans une prison abandonnée de la Nouvelle-Orléans post-Katrina, Terence McDonagh, un sergent-inspecteur ripou, sauve la vie d'un prisonnier enfermé dans une cellule quasi submergée par l'eau. Promu pour cette action au poste de lieutenant, McDonagh doit cependant vivre avec la blessure qu'il s'est infligée au dos en cette occasion. Pour être pleinement fonctionnel, et comme on lui confie la mission de démasquer les meurtriers d'une famille sénégalaise, il gèle ses souffrances en consommant davantage, encore et encore, de drogues. Harcelé par ses créanciers, hanté par ses problèmes de jeu, McDonagh oublie peu à peu son enquête pour mieux se tourner vers ses problèmes personnels, qui le dévorent de l'intérieur et de l'extérieur à la fois.

Last Train Home (Le dernier train) - Canada, Chine - 85 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Lixin Fan. Avec Sugin Chen, Yang Zhang.

Derrière l'étiquette « Made in China » se trouvent des réalités déconcertantes. Les époux Zhang travaillent à la ville, dans une manufacture. Leurs enfants, laissés aux bons soins de leur grand-mère, sont élevés en campagne où ils ont la grande chance de fréquenter un établissement scolaire, cela grâce au sacrifice de leurs parents qui ne peuvent, au mieux, les visiter qu'une seule fois par année, une fois le Nouvel An chinois venu. Sourde aux mises en garde de ses parents, Qin se lance cependant à la poursuite de la modernité, en quête d'une liberté qu'elle n'a jamais eue. Comme ses parents, elle devient à son tour manoeuvre, dans une usine quelconque...

Welcome - France - 109 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Philippe Lioret. Avec Vincent Lindon, Firat Ayverdi.

Essayant d'en mettre plein la vue à sa femme, membre d'une association d'aide aux clandestins, qui l'a quitté, Simon, un maître-nageur sauveteur, choisit d'aider Bilal, un réfugié kurde de 17 ans, que le hasard met sur son chemin. Il lui montre comment nager et veille à son entraînement, car le jeune homme souhaite traverser la Manche à la nage afin de retrouver sa copine en Grande-Bretagne. Sa rencontre avec Bilal finit par chambouler l'existence de Simon, lui faisant prendre conscience de tout ce qu'il a mis de côté.

Musée haut, musée bas - France - 93 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Jean-Michel Ribes. Avec Fabrice Luchini, Michel Blanc.

La vie secrète d'un musée comme les autres à travers les yeux de ses visiteurs et de ses employés. Des gardiens parlent de leur métier. Une famille est à la recherche de sa voiture stationnée. Des gens aimeraient bien trouver la salle des Impressionnistes. Un homme se débarrasse de sa mère. Un ministre ne visite pas à la bonne exposition. Le conservateur de l'établissement ne veut tout simplement pas que la nature corrompe l'art. Ils vont tous se croiser quelque part, dans les appartements de Napoléon III ou près des peintures italiennes, sans se douter comment se terminera leur journée.

L'art en action - Canada - 68 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Magnus Isacsson et Simon Bujold. Avec Annie Roy, et Pierre Allard.

Mieux connue sous le nom d'ATSA, l'Action Terroriste Socialement Acceptable est un mouvement artistique qui est né de la volonté commune des cofondateurs Annie Roy et Pierre Allard, de défendre une vision du monde plus humaine et égalitaire, dans laquelle la société se pencherait sur les mieux nantis pour les élever avec elle. Cela, bien entendu, par des actions concrètes - des actions terroristes - basées sur des créations artistiques, des performances, des installations diverses. Mais que se cache-t-il, derrière les figures publiques que sont devenus les deux créateurs? L'occasion est belle de découvrir, dans leur intimité, ces deux artistes multidisciplinaires véritablement fascinants.

Inside Hana's Suitcase - Canada, République tchèque - 90 min.

À Montréal en en anglais seulement.

Réalisé par Larry Weinstein. Avec George Brady, Lara Brady.

Après avoir reçu du musée d'Auschwitz une valise ayant appartenu à une jeune prisonnière juive, une enseignante japonaise et ses élèves se lancent dans une enquête passionnée pour découvrir qui était cette petite fille, Hana Brady. Ils apprendront ainsi l'histoire des Brady, une famille tchécoslovaque décimée durant la Seconde Guerre mondiale, dont il n'est resté qu'un seul survivant, George, le frère d'Hana. Avec l'aide de George, les jeunes élèves reconstituent le récit de la courte vie de la petite fille. Leur enseignante se sert de cet exemple particulier de l'histoire de l'Holocauste pour les sensibiliser aux dangers de l'intolérance face aux différences.

Les résumés ont été rédigés par Cinoche.com.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.