actualité
Vendredi 20 janvier 2006 à 06h00

Nouveautés : La guerre des mondes

Photo Par Karl Filion
Kate Beckinsale dans Monde Infernal

Voici les nouveautés de la semaine :

The New World (Nouveau Monde) - États-Unis - 149 min.

Réalisé par Terrence Malick. Avec Colin Farrell, Christian Bale.

En 1607, trois navires britanniques en quête d'or appareillent en Virginie. Au cours d'une mission de reconnaissance auprès des autochtones, le capitaine John Smith est fait prisonnier par le chef Powhatan, qui s'apprête à l'exécuter. Or, la fille préférée de ce dernier, l'adolescente Pocahontas, obtient la grâce du captif. Initié aux coutumes amérindiennes par la jeune fille, Smith en tombe peu à peu amoureux. Mais après avoir trahi son père qui préparait une attaque contre les Anglais, Pocahontas est chassée de sa tribu. Dès lors, c'est elle qui adopte le mode de vie occidental. Et quand Smith est rappelé en Europe, Pocahontas se laisse séduire par le riche John Rolfe, qu'elle accepte d'épouser. Peu après, le couple part habiter en Angleterre, où la jeune Amérindienne devient un objet de curiosité.

Underworld : Evolution (Monde infernal : Évolution) - États-Unis - 106 min.

Réalisé par Len Wiseman. Avec Kate Beckinsale, Scott Speedman.

Tandis que se poursuit la guerre entre les vampires, au mode de vie aristocratique, et les loups-garous, issus des bas-fonds urbains, la vampire Selene tente de comprendre les motifs de cette farouche rivalité qui dure depuis des siècles. Par ailleurs, la jeune suceuse de sang cherche à en savoir davantage sur ses propres origines, à l'instar de son amoureux Michael, qui est à moitié loup-garou. Pendant ce temps, le maître des vampires Viktor entreprend de dominer la planète grâce à une nouvelle race de créatures diaboliques.

Match Point - Grande-Bretagne - 125 min.

En anglais et à Montréal seulement.

Réalisé par Woody Allen. Avec Jonathan Rhys-Meyer, Scarlett Johansson.

Le professeur de tennis Chris Wilton est embauché dans un club huppé de Londres. D'origine irlandaise et modeste, le jeune homme sympathise avec un de ses élèves, Tom Hewett, qui l'invite dans sa riche famille. Chris fait ainsi la connaissance de la soeur de Tom, Chloe, et de sa fiancée, l'actrice américaine Nola Rice. Or, tout en amorçant une idylle avec Chloe, Chris se sent irrésistiblement attiré par Nola. Mais cette dernière, peu appréciée par la famille Hewett, rompt avec Tom et rentre aux États-Unis. Devenu l'époux de Chloe et ayant obtenu un emploi très lucratif, Chris voit enfin son rêve d'ascension sociale se réaliser. Mais après avoir croisé Nora quelques mois plus tard, il s'engage avec elle dans une liaison passionnée qui risque de compromettre son avenir au sein de la haute société londonienne.

Caché - France, Autriche, Allemagne - 118 min.

Réalisé par Michael Haneke. Avec Daniel Auteuil, Juliette Binoche.

Animateur-vedette d'une émission littéraire à la télé, Georges Laurent mène une vie confortable à Paris, avec sa femme Anne et leur fils adolescent Pierrot, lorsque sa quiétude est perturbée par la réception de coups de fil anonymes et de cassettes vidéo accompagnées de dessins énigmatiques. Or, comme il ne fait l'objet d'aucune menace directe, la police ne fait rien. Se sentant de plus en plus traqué par la livraison d'autres cassettes indiquant que leur auteur le connaît bien, et craignant pour sa réputation, le journaliste tente d'élucider lui-même ce mystère qu'il soupçonne être lié à un événement survenu dans son enfance. Cette situation accentue toutefois les tensions familiales, car Anne voit bien qu'il lui cache la vérité. Mais Georges, hésitant toujours à lui révéler le souvenir coupable qui le hante, poursuit son enquête, laquelle aura des conséquences tragiques.

Karla (Karla) - États-Unis - 102 min.

Réalisé par Joel Bender. Avec Laura Prepon, Misha Collins.

Condamnée à 12 ans de prison pour des meurtres commis en Ontario avec son ex-époux Paul Bernardo, Karla Homolka fait en 2000 une demande de libération conditionnelle après avoir purgé près des deux tiers de sa peine. Chargé de l'évaluation psychiatrique de la criminelle, le docteur Arnold lui demande sa version des faits. Elle lui raconte alors sa rencontre avec Bernardo, les circonstances de la mort de sa jeune soeur Tammy, ainsi que celles entourant les enlèvements et les meurtres de Tina McCarthy et Kaitlyn Ross. Karla tente de convaincre le psychiatre qu'elle participait à ces crimes par amour pour son époux, qui la manipulait et la terrorisait. De fait, après avoir subi une sévère raclée, Karla a fui le domicile conjugal, dénoncé Bernardo et accepté de témoigner contre lui, en échange d'une peine réduite.

Le matador (The Matador) - États-Unis - 97 min.

Réalisé par Richard Shepard. Avec Pierce Brosnan, Greg Kinnear.

De passage pour une mission à Mexico, Julian Noble, un tueur à gages irlandais, se lie d'amitié avec un homme d'affaires américain, Danny Wright, à qui il enseigne le b.a-ba de son dangereux métier. Six mois plus tard, Julian, qui a soulevé la colère de ses supérieurs en cumulant les erreurs sur son parcours meurtrier, se prépare à une retraite forcée, six pieds sous terre. Dans l'espoir de repousser l'échéance, le tueur part pour Denver où il rend visite à Danny. Ce dernier, marié à la sympathique Bean, n'apprécie pas ces retrouvailles impromptues, encore moins l'invitation de son ami, qui le prie de l'aider à remplir sa dernière mission.

Lost Embrace - Argentine, Espagne, France, Italie - 94 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Daniel Burman. Avec Daniel Hendler, Adriana Aizenberg.

Ariel, 30 ans, a abandonné ses études et donne un coup de main à sa mère Sonia dans sa boutique de lingerie d'un centre commercial de Buenos Aires. Elias, son père, a quitté l'Argentine peu avant sa naissance pour aller participer en Israël à la guerre de Kippour, dont il n'est jamais revenu. Voulant partir à son tour pour fuir sa vie ennuyeuse, Ariel tente d'obtenir un passeport polonais, ses grands-parents étant originaires de ce pays. Ses certitudes au sujet de l'héroïsme de son père s'effondrent lorsqu'il découvre que ce dernier est parti plusieurs mois avant le déclenchement de la guerre. Le ressentiment d'Ariel grandit lorsqu'il apprend qu'Elias est de retour à Buenos Aires.

Guy X - Canada, Islande - 101 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Saul Metzstein. Avec Jason Biggs, Natascha McElhone.

En juin 1979, Rudy Spruance est largué par erreur sur la base américaine de Qangattarsa, au Groënland, qui sert d'hôpital militaire. Or, personne ne veut reconnaître cette bourde, à commencer par le colonel Woolwrap, qui dirige l'endroit et nomme le nouveau venu rédacteur en chef du journal de la base. Après avoir tenté en vain de fuir cette garnison de soldats délinquants et turbulents, Rudy trouve finalement réconfort auprès de la compréhensive Irene, assistante et maîtresse de Woolwrap. Résigné à son sort, le jeune homme découvre par hasard une aile excentrée où reposent dans un semi-coma des soldats déclarés morts au Vietnam et dont l'identité reste cachée. L'un d'eux, revenu à lui, fait à Rudy des révélations troublantes.

Looking for Comedy in the Muslim World - États-Unis - 98 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Albert Brooks. Avec Albert Brooks.

Sa carrière battant de l'aile, l'acteur Albert Brooks est surpris lorsqu'il est convoqué à la Maison-Blanche, où on lui demande de servir son pays en entreprenant en Inde et au Pakistan une recherche visant à découvrir ce qui fait rire les musulmans. Acceptant la mission, Brooks se rend à New Delhi avec deux fonctionnaires du Département d'État. Sur place il engage une assistante indienne, Maya, enthousiaste à l'idée de participer à ce projet. Après des premiers contacts difficiles, l'acteur se produit en spectacle, ce qui éveille la curiosité des autorités locales. Mais après avoir franchi illégalement la frontière pour aller rencontrer des comédiens au Pakistan, Brooks provoque à son insu une escalade de la tension militaire entre les deux pays.

Folle embellie - France, Belgie, Québec - 105 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Dominique Cabrera. Avec Miou-Miou, Jean-Pierre Léaud.

En juin 1940, alors que la population parisienne fuit l'avancée des troupes allemandes, des patients d'un hôpital psychiatrique près d'Orléans parviennent à s'échapper. Dans le tumulte des bombardements, Alida, Fernand, Julien et les autres se mêlent aux fuyards, errant à travers les villages désertés et la campagne jonchée de morts, à la recherche de nourriture et d'un endroit pour dormir. Sur leur route, ils font la connaissance de Moïse, un étrange marinier avec qui Alida a une aventure, bien qu'elle soit mariée à Fernand, qui a des tendances psychopathes.

Le chemin d'eau - Québec - 80 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Jean-Claude Labrecque.

Exploration des difficiles conditions d'isolement des communautés amérindienne, anglophone et francophone de la Basse-Côte-Nord, à travers le premier voyage de la saison de navigation du bateau ravitailleur Nordik Express.

Tous les résumés proviennent du site de Mediafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.