actualité
Vendredi 31 août 2007 à 06h00

Nouveautés : Halloween, Prête-moi ta main et Toi

Photo Par Karl Filion
Halloween

Voici les nouveautés de la semaine :

Halloween (Halloween) - États-Unis - 107 min.

Réalisé par Rob Zombie. Avec Malcolm MacDowell, Tyler Mane.

À l'âge de dix ans, le jour de l'Halloween, Michael Myers assassine son père, sa soeur aînée et le petit amie de celle-ci. Quinze ans plus tard, il s'évade de son centre de détention et part à la recherche de Laurie, son autre soeur.

Prête-moi ta main - France - 90 min.

Réalisé par Éric Lartigau. Avec Alain Chabat, Charlotte Gainsbourg.

À 43 ans, Luis Costa, nez chez un parfumeur renommé, coule paisiblement des jours de dandy célibataire. Au grand dam de sa mère Geneviève et de ses cinq soeurs, fatiguées de le materner et qui, lors d'un conseil de famille, lui ordonnent de se marier. Pour acheter la paix, Luis loue les services d'Emma, la soeur de son meilleur ami, afin qu'elle joue le jeu du grand amour. Mais attention: elle devra aussi le quitter subitement, juste avant leur mariage. Au cours d'une soirée familiale, Geneviève, qui n'a jamais aimé les petites amies de Luis, tombe comme ses filles sous le charme d'Emma. Laquelle a d'ailleurs négocié un tarif trop élevé au goût du célibataire endurci.

Toi - Québec - 87 min.

Réalisé par François Delisle. Avec Anne-Marie Cadieux, Laurent Lucas.

Auprès de Paul, son mari et collègue de travail, Michèle étouffe. Le couple, de toute évidence, n'a plus qu'un projet: le bien-être de Manu, huit ans. Pour s'évader, Michèle a pris un amant, le musicien Thomas. Grisée par la force de sa liaison charnelle avec lui, elle décide subitement de quitter Paul, et du même souffle son emploi dans leur petite entreprise de conception de sites Internet. Elle tente de revoir Manu, mais le garçon, qui accepte très mal la séparation de ses parents, se rebiffe. Par ailleurs, la vie commune avec Thomas déçoit Michèle et lui fait peur. Sa détresse physique et psychologique la plonge dans un tumulte qui n'épargne personne.

Lady Chatterley - France, Belgique - 168 min.

Réalisé par Pascale Ferran. Avec Marina Hands, Jean-Louis Coulloc'h.

Angleterre, 1921. Constance Chatterley s'étiole auprès de son mari Clifford, un patron de mines revenu de la guerre handicapé et impotent. Lorsque ce dernier consent enfin à engager une garde-malade, son épouse profite de sa nouvelle liberté pour se promener dans les bois de la propriété. Tombée sous le charme de la cabane où travaille Parkin, le garde-chasse, ses visites dans ce havre se font de plus en plus fréquentes. Entre cet employé solitaire divorcé et la jeune femme insatisfaite se déclenche bientôt une véritable passion amoureuse. De son côté, Clifford, qui en apparence ignore tout de cette liaison, consent à ce que sa femme prenne un amant afin qu'elle lui donne éventuellement un héritier. À la condition toutefois que ce géniteur soit issu du même rang qu'eux...

Death Sentence - États-Unis - 105 min.

Réalisé par James Wan. Avec Kevin Bacon, Garrett Hedlund.

Témoin du meurtre brutal de son fils aîné lors du rite d'initiation d'un gang de rue, Nick Hume entreprend d'éliminer lui-même les responsables. Mais ce faisant, il déclenche une réaction en chaîne qui aura des conséquences dramatiques sur les membres de sa famille.

The 11th Our (La 11e heure) - États-Unis - 90 min.

Réalisé par Nadia Conners et Leila Conners Petersen.

À l'heure où les changements climatiques provoquent de plus en plus de catastrophes, une cinquantaine de scientifiques, de politiciens et d'environnementalistes font le point sur la situation et tentent de trouver des pistes de solutions. Parmi eux, on retrouve le physicien Stephen Hawking, l'ex-président de l'URSS Mikhaïl Gorbatchev, le reporter scientifique Andy Rivkin et les militants environnementaux Lester Brown, Tim Carmichael et Wes Jackson.

Scorpion - France - 98 min.

Réalisé par Julien Seri. Avec Clovis Cornillac, Francis Renaud.

Injustement écarté des championnats de boxe thaï, le pugiliste Angelo, dit Scorpion, tue accidentellement un rival au cours d'une bataille de rue. À sa sortie de prison, six ans plus tard, il n'est plus qu'une épave. Du moins jusqu'à sa rencontre avec Virginie, serveuse dans un bar de danseuses. Celle-ci lui présente Marcus, un caïd qui lui propose de participer à des combats extrêmes clandestins. Par amour pour la jeune femme, Angelo se remet à l'entraînement, sous le regard attentif d'une policière qui a infiltré la bande de Marcus. Alors que ce dernier planifie un match opposant Scorpion à l'invincible Elias, champion toutes catégories, Virginie mène son propre combat contre le mafieux, qui la force à se prostituer.

Killer of Sheep - États-Unis - 77 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Charles Burnett. Avec Henry Gayle Sanders, Kaycee Moore.

Dans le ghetto afro-américain de Watts, à Los Angeles, un ouvrier fier et mélancolique, épuisé par son emploi dans un abattoir de moutons et par ses responsabilités de père de famille, tente de résister à la tentation de l'argent facile, sous le regard de sa femme qui n'arrive plus à communiquer avec lui.

Sweet Mud - Israël, Allemagne, France, Japon - 97 min.

Réalisé par Dror Shaul. Avec Tomer Steinhof, Ronit Yudkevitch.

Israël, années 1970. Orphelin de père et fils cadet d'une mère psychologiquement instable, Dvir amorce sa treizième année, celle de sa bar mitzvah, avec au coeur des sentiments partagés. En fait, s'il souhaite a priori son intégration à la confrérie des adultes du kibboutz qui l'a vu grandir, il ne voit pas d'un très bon oeil la façon dont celle-ci tient sa mère à l'écart des autres. Le séjour brutalement écourté du petit ami de cette dernière, vieux restaurateur suisse auquel le garçon s'était attaché, sème en lui la graine de la révolte. Le mystère opaque entourant la mort de son père, ainsi que les mesquineries et hypocrisies des adultes dont il est témoin chaque jour, lui donnent bientôt envie de quitter avec sa mère cette communauté auto-suffisante qui les opprime.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.