actualité
Vendredi 28 juillet 2006 à 04h00

Nouveautés : Deux flics à Miami et Le tyran des fourmis

Photo Par Karl Filion
Colin Farrell et Gong Li dans Deux flics à Miami

Voici les nouveautés de la semaine :

Miami Vice (Deux flics à Miami) - États-Unis - 132 min.

Réalisé par Michael Mann. Avec Colin Farrell, Jamie Foxx.

À la suite de l'assassinat brutal de la famille d'un informateur, la brigade des stupéfiants de Miami confie aux détectives Sonny Crockett et Ricardo Tubbs une mission périlleuse: infiltrer un cartel de la drogue d'envergure mondiale, dirigé par un truand colombien surnommé l'Archange, en se faisant passer pour des trafiquants. Leur chemin jusqu'à lui est jalonné d'obstacles, comprenant notamment un affrontement avec une inquiétante fraternité aryenne. S'étant affranchi de tous rites imposés, les deux policiers sont enfin admis dans le cercle fermé de l'Archange. Tandis que Tubbs garde la tête froide, Crockett, qui s'est amouraché d'une belle sino-cubaine spécialisée dans le blanchiment d'argent, se laisse séduire par ce monde d'insouciance et de facilité qu'il a infiltré. À tel point qu'il lui sera difficile de s'en extraire.

The Ant Bully (Le tyran des fourmis) - États-Unis - 82 min.

Réalisé par John A. Davis. Avec les voix originales de Nicolas Cage, Julia Roberts.

Le petit Lucas Nickle, le souffre-douleur des enfants du quartier, évacue sa frustration en inondant une fourmilière. La colonie d'insectes est désemparée devant la catastrophe. C'est alors que leur sorcier concocte une potion permettant de réduire magiquement le garçon à leur taille. Aussitôt, les bestioles lui font un procès et Lucas est condamné à travailler avec eux, tel un ouvrier anonyme parmi tant d'autres, jusqu'à ce que preuve soit faite de sa compréhension du fait-fourmi. Lorsqu'un exterminateur engagé par le père du gamin vient s'attaquer aux insectes, Lucas devient le leader dans leur lutte pour sauver la colonie d'une destruction certaine.

John Tucker Must Die (John Tucker doit mourir) - États-Unis - 87 min.

Réalisé par Betty Thomas. Avec Brittany Snow, Jesse Metcalfe.

Après avoir longtemps abusé des bonnes choses en général et des jolies filles en particulier, John Tucker s'apprête à récolter la monnaie de sa pièce. En effet, la vedette de l'équipe de basket-ball de l'école vient de provoquer la colère de ses trois petites amies, dont chacune, jusqu'à tout récemment, croyait être la seule dans sa vie. Passée l'envie de se battre pour lui, les amoureuses éconduites s'unissent pour se venger du don juan. À cette fin, elles conspirent avec Kate, une nouvelle camarade de classe, pour qu'elle séduise Tucker et lui brise ensuite le coeur en l'abandonnant. Les choses se compliquent lorsque Kate se découvre des atomes crochus avec sa victime.

Scoop (Scoop) - Grande-Bretagne, États-Unis - 96 min.

Réalisé par Woody Allen. Avec Scarlett Johansonn, Hugh Jackman.

Prise comme cobaye alors qu'elle assiste au spectacle du magicien Splendini à Londres, l'Américaine Sondra Pransky se voit confier par le fantôme d'un reporter récemment trépassé un scoop étonnant : Peter Lyman, un membre estimé de la haute société londonienne, serait en vérité le tueur au Tarot qui, depuis deux ans, s'en prend aux prostituées de la Capitale. Ne sachant que faire de cette information, l'étudiante en journalisme se confie au vieux saltimbanque incrédule, et le force à s'introduire avec elle dans le milieu de Lyman afin de vérifier cette folle hypothèse. Or, si le beau et affable dandy ne cache se montre très vite attiré par Sondra, laquelle n'est pas non plus indifférente à ses charmes.

Le petit lieutenant - France - 110 min.

Réalisé par Xavier Beauvois. Avec Nathalie Baye, Jalil Lespert.

Au terme d'une éclipse professionnelle de trois ans, Caroline Vaudieu, la jeune cinquantaine, obtient un poste de commandement à la brigade judiciaire de Paris. On lui assigne une équipe bien rodée, à laquelle se joint un jeune lieutenant d'origine normande, Antoine Derouère, tout frais émoulu de l'école. Tandis que ce dernier s'acclimate à son nouveau milieu, Caroline continue de lutter contre, d'une part, le souvenir de son enfant mort à sept ans, d'autre part, l'envie de replonger dans l'alcool après plus de deux ans de sobriété. La tentation devient encore plus vive lorsqu'au cours d'une enquête pour meurtre, celui qu'elle appelle «le petit lieutenant», parti débusquer un des suspects, commet une faute potentiellement fatale.

Shooting Dogs - Grande-Bretagne, Allemagne - 115 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Micheal Caton-Jones. Avec John Hurt, Hugh Dancy.

Kigali, avril 1993. Les tensions raciales dans la ville vont s'accroissant, ce dont peine toutefois à remarquer Joe Connor, principal instituteur de l'École Technique Officielle (ETO) dirigée par le Père Christopher. Lorsque le conflit éclate, les deux hommes ouvrent les grilles de l'école afin d'accueillir dans son enceinte les réfugiés tutsis fuyant les Hutus. Aussitôt, les casques bleus de l'ONU y pénètrent à leur tour, afin de garder en respect les centaines de miliciens, armés de machettes, qui encerclent l'école. Par tous les moyens, Joe et son supérieur tentent de les convaincre d'ouvrir le feu sur les assaillants, mais en vain. En attendant l'ordre d'évacuer, le désespoir et le manque de vivres accentuent la pression, déjà intolérable, que vivent les assiégés.

Edmond - États-Unis - 82 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Stuart Gordon. Avec William H. Macy, Julia Stiles.

Une voyante annonce à Edmond qu'il a, durant toute son existence, fait fausse route. Le soir même, ce banal homme d'affaires dans la quarantaine quitte son épouse et balance tout. Dans un bar où il est entré, un client lui suggère d'aller s'envoyer en l'air au Allegro, un night-club clandestin. Jugeant les services d'escorte de cet établissement trop coûteux, Edmond poursuit sa virée: peep-show, bar, salon de massages, etc. Chemin faisant, il se fait braquer, achète un couteau, séduit une jeune serveuse et, à la suite d'une discussion enflammée, la tue. Dans sa fuite, il s'engouffre dans le métro, où son comportement et ses propos inquiètent les voyageurs. Alors qu'il s'apprête à pénétrer dans une église, il est arrêté par la police.

Ici Najac, à vous la Terre - France - 97 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Jean-Henri Meunier.

La vie s'écoule paisiblement à Najac, un petit village médiéval de l'Aveyron, en France. Armé de sa caméra, le réalisateur Jean-Henri Meunier y sonde au jour le jour l'humeur de ses voisins et amis. Une humeur changeante puisque ce havre n'est pas épargné par la mondialisation et la pollution. Ainsi, un retraité s'inquiète de l'utilisation abusive de pesticides dans la région. Pour sa part, le maire enjoint ses électeurs à protester contre l'implantation, dans la commune, d'un site d'enfouissement de déchets radioactifs. Les préoccupations du vieux mécanicien sont cependant d'un autre ordre : en raison de plusieurs plaintes des habitants de Najac, il se voit forcé de faire disparaître les nombreuses carcasses de voitures qui jonchent la route près de chez lui.

The Mistress of Spices - Grande-Bretagne - 92 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Paul Mayeda Berges. Avec Aishwarya Rai, Dylan McDermott.

Tilo, une belle Indienne, tient une échoppe d'épices à Oakland, où elle solutionne les problèmes de sa clientèle grâce aux pouvoirs magiques des aromates, qu'elle maîtrise depuis l'enfance. Toutefois, pour que sa magie opère, Tilo ne doit jamais sortir de sa boutique, ni employer sa science pour son propre bénéfice. Lorsque Doug, un bel et riche architecte, est victime d'un accident de moto juste en face de son établissement, elle soigne sa blessure, enfreignant du coup la troisième loi de son code stipulant qu'elle ne doit jamais établir de contact physique avec les autres. Alors qu'elle s'éprend de Doug, et réciproquement, sa science des épices se dérègle et provoque plusieurs drames.

Kebab Connection - Allemagne - 96 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Anno Saul. Avec Denis Moschitto, Nora Tschirner.

Ibo, cinéaste en herbe d'origine turque, rêve de tourner le premier film de kung-fu allemand. Il se fait la main en tournant une publicité pour le restaurant de son oncle dans laquelle il pastiche les films d'arts martiaux de Hong-Kong. Dès le premier jour de sa diffusion, la fréquentation de l'établissement augmente de façon extraordinaire. Le soir-même, Titzi, une apprentie-comédienne dont Ibo est follement amoureux, annonce à ce dernier qu'elle est enceinte de lui. Renié par ses parents, hostiles à l'idée d'avoir une Allemande de souche pour bru, le futur papa se demande s'il ne vaudrait pas mieux rompre avec Titzi. D'autant que son récent coup d'éclat publicitaire lui a enfin valu l'attention d'un producteur sérieux.

Tous les résumés proviennent de Mediafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.