actualité
Vendredi 16 juin 2006 à 04h00

Nouveautés : De tout, pour tous

Photo Par Karl Filion
Julie McClemens, Gildor Roy et Anick Lemay dans Duo

Voici les nouveautés de la semaine :

Duo - Québec - 106 min.

Réalisé par Richard Ciupka. Avec Anick Lemay, François Massicotte.

Rien ne va plus pour Pascale, agente d'artiste. Son amant, une vedette de la chanson et surtout son plus important client, l'a laissée tomber. Jules, son compétiteur de toujours, s'occupe maintenant de la carrière de celui-ci. Pour éviter la faillite, Pascale se rend à un festival de la chanson dans Charlevoix afin de rencontrer le célèbre Francis Roy. Sans explications, ce dernier a quitté la scène en pleine gloire et l'agente veut le convaincre de recommencer à chanter, et bien sûr de signer un contrat avec elle. Mais la jeune femme découvre que Jules s'est rendu lui aussi sur place, apparemment pour les mêmes raisons. Les deux rivaux s'engagent alors dans une série d'épreuves pour aider Francis à surmonter ses crises d'angoisse sur scène, cause de sa retraite soudaine.

The Lake House (La maison près du lac) - États-Unis - 108 min.

Réalisé par Alejandro Agresti. Avec Keanu Reeves, Sandra Bullock.

L'architecte Alex Wyler emménage dans une maison de verre sur le bord du lac Michigan. À l'intérieur de sa boîte aux lettres, il trouve une note laissée à son intention par le docteur Kate Forster, précédente locataire des lieux, lui demandant de faire suivre son courrier. Lorsqu'Alex lui répond, la jeune femme est stupéfaite de réaliser qu'il vit en fait en 2004, et non pas, comme elle, en 2006. Au fil de leur correspondance, les deux occupants successifs de la maison sur le lac en viennent à s'éprendre l'un de l'autre. Or, pour se rencontrer, Alex doit faire en sorte de voir Kate dans son temps à lui.

The Fast and the Furious : Tokyo Drift (Rapides et dangereux : Tokyo Drift) - États-Unis - 104 min.

Réalisé par Justin Lin. Avec Lucas Black, Bow Wow.

Arrêté pour avoir participé à des courses de voitures illégales dans les rues de Phoenix, Sean Boswell évite la prison en acceptant d'aller vivre à Tokyo avec son père, militaire de carrière. Peu après son arrivée, le jeune homme fait la connaissance de Twinkie, un compatriote qui l'initie à l'univers clandestin et survolté des courses urbaines japonaises. Ayant perdu une compétition contre DK, le champion en titre acoquiné avec les yakuzas de Tokyo, Sean rembourse sa dette en travaillant pour l'influent M. Han, qui l'initie aux techniques particulières des courses locales. Mais la situation s'envenime lorsque Sean s'éprend de la petite amie du dangereux DK.

Nacho Libre (Nacho Libre) - États-Unis - 92 min.

Réalisé par Jared Hess. Avec Jack Black, Hector Jimenez.

Ayant grandi dans un monastère mexicain, Nacho devient à l'âge adulte cuisinier de l'établissement. Or, les plats préparés avec des ingrédients de piètre qualité qu'il sert aux moines et aux orphelins de la région s'avèrent carrément indigestes. Excédé par cette situation, Nacho tente de recueillir des fonds pour acheter des vivres de meilleure qualité en participant à des combats de lutte, où il fait équipe avec le maigrichon Esqueleto. Ce sport étant strictement condamné par les dirigeants du monastère, Nacho se produit en public affublé d'un masque bleu. S'il souhaite ainsi améliorer le sort de ses pauvres orphelins, le cuisinier-lutteur espère également impressionner la jeune et douce soeur Encarnacion.

Garfield's A Tail of Two Kitties (Gardield Pacha Royal) - États-Unis - 75 min.

Réalisé par Tim Hill. Avec la voix en français de Patrick Huard.

Refusant d'être séparé de son maître, qui part rejoindre son amoureuse en Angleterre, Garfield se cache dans ses bagages. Le corpulent matou orange n'est pas au bout de ses peines. À l'arrivée, on le confond avec Prince XII, un chat britannique venant d'hériter d'un vaste et luxueux domaine. D'abord surpris, Garfield se laisse bientôt gagner par la perspective d'une vie de pacha sous les attentions d'une ménagerie de sujets dévoués. Son règne est cependant vite menacé par l'infâme Lord Dargis, prêt à tout pour faire disparaître l'héritier félin et ainsi prendre le contrôle du château. L'insouciant Garfield se voit du coup forcé de s'allier aux autres animaux afin de mettre en échec les plans machiavéliques de Dargis.

The Lost City - États-Unis - 143 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Andy Garcia. Avec Andy Garcia, Tomas Milian.

La Havane, fin des années 1950. Fico Fellove, issu d'une famille aisée, gère avec succès une populaire boîte de nuit. Contrairement à ses frères Luis et Ricardo, qui sont pris d'une fièvre révolutionnaire, Fico ne souhaite pas le changement. Lorsque ceux-ci prennent les armes, le jeune homme d'affaires se pose en observateur. Il voit ainsi basculer le régime Batista et monter le gouvernement marxiste de Fidel Castro. Ricardo se joint aux forces castristes alors que Luis a déjà donné sa vie pour la révolution. Célibataire endurci, Fico trouve alors le bonheur auprès d'Aurore, la veuve de Luis. Mais leur période de félicité est brève. En effet, le nouveau régime fait la vie dure à Fico, qui décide de quitter Cuba pour les États-Unis. Il implore Aurore de le suivre.

Le temps qui reste - France - 81 min.

Réalisé par François Ozon. Avec Melvil Poupaud, Valeria Bruni-Tedeschi.

Alors que sa carrière de photographe de mode va bon train, Romain, 31 ans, apprend qu'il est atteint d'un cancer inopérable. Sachant ses chances de survie très minces, il refuse de se soumettre aux pénibles traitements médicaux. Sans rien révéler de la gravité de son état de santé à ses proches, il choisit de passer les dernières semaines de sa vie comme il l'entend. Il rompt ainsi avec son petit ami et continue de se montrer odieux avec sa soeur. Romain ne se confiera qu'à sa grand-mère. En route vers chez elle, il sympathise avec une serveuse de restoroute qui lui propose un marché très particulier.

Keeping up with the Steins - États-Unis - 90 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Scott Marshall. Avec Daryl Sabara, Jeremy Piven.

À 13 ans, Benjamin Fiedler n'a qu'une crainte: perdre la face lors de sa Bar Mitzvah. Son père Adam, un richissime agent d'artistes, n'a pour sa part qu'une seule envie: en mettre plein la vue en lui organisant une fête grandiose, d'envergure supérieure à celle que son rival, Arnie Stein, a offerte à son propre fils. À quinze jours de la cérémonie, l'arrivée inopinée d'Irwin, le père hippie d'Adam, et de sa petite amie Sandy, met la maisonnée sens dessus-dessous. Adam, en effet, refuse d'accepter les excuses de son père, qui l'a autrefois abandonné, et reste imperturbable devant les efforts de médiation de son fils. Or, la fête prochaine, symbolisant l'entrée de Benjamin dans le monde adulte, n'aura de sens pour lui que si les membres de sa famille sont unis.

Wah-wah - Grande-Bretagne, France - 99 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Richard E. Grant. Avec Nicholas Hoult, Gabriel Byrne.

Swaziland. 1969. Ralph, 14 ans, issu d'une famille de colons britanniques, rentre du pensionnat. Deux ans plus tôt, sa mère est partie avec son amant, ce qui eut pour effet de plonger dans l'alcool son père, un politicien influent. Lorsque l'adolescent le retrouve, il vient d'épouser Ruby, une hôtesse de l'air américaine. Celle-ci qualifie de «wah-wah» le langage précieux des colons britanniques, ce qui suscite la curiosité de Ralph à son endroit. Ce dernier s'apprête à jouer dans une production amateure de la comédie musicale "Camelot", montée en l'honneur de la princesse Margaret. Cette visite officielle est très attendue en cette période d'incertitude où le gouvernement britannique se prépare à déclarer l'indépendance du Swaziland, sa dernière colonie africaine.

The Three Rooms of Melancholia - Finlande, Suède, Danemark - 106 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Documentaire de Pirjo Honkasalo.

En trois chapitres, ou «chambres», ce film entreprend d'illustrer le sort des enfants en temps de guerre. Première chambre: la vie quotidienne des cadets à l'académie militaire de Kronstadt, sur une île près de Saint-Petersbourg. Soumis à une discipline stricte, ces enfants, la plupart orphelins ou issus de parents alcooliques, iront vraisemblablement combattre en Tchétchénie, une république à majorité musulmane qui réclame son indépendance de Moscou depuis 1994. Deuxième chambre: dans Grozny, la capitale tchétchène dévastée par la guerre, une femme courageuse recueille des enfants orphelins ainsi que ceux d'une mère malade. Troisième chambre: en Ingouchie, une république frontalière de la Tchétchénie, lesdits enfants et leur protectrice vivent dans un orphelinat parmi d'autres réfugiés de la guerre.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.