actualité
Vendredi 11 avril 2008 à 05h00

Nouveautés : Ben X et les Rois de la rue

Photo Par Karl Filion
Greg Timmermans dans Ben X

Voici les nouveautés de la semaine :

Street Kings (Rois de la rue) - États-Unis - 108 min.

Réalisé par David Ayer. Avec Keanu Reeves, Forest Whitaker.

Le détective Tom Ludlow traque sans répit les criminels de Los Angeles. Pour y parvenir, ce veuf alcoolique ne recule devant aucun abus et contourne la procédure avec l'assentiment implicite de son supérieur, à la tête d'un département où, du reste, les manquements à l'éthique pullulent. Toutefois, le capitaine James Biggs, des Affaires internes, voudrait bien y faire le ménage. Soupçonnant qu'un ancien partenaire l'a dénoncé à Biggs, Ludlow s'apprête à le confronter à ce sujet lorsque celui-ci est abattu par des membres d'un gang de rue.

Ben X (Ben X) - Belgique, Pays-Bas - 93 min.

Réalisé par Nic Balthazar. Avec Greg Timmermans, Marijke Pinoy.

Ben, adolescent autiste, subit le harcèlement et les mauvais traitements de ses camarades de classe. Pour échapper à son enfer quotidien, il se réfugie dans l'univers virtuel d'un jeu en ligne, ARCHLORD, au carrefour du fantastique et de la chevalerie, dans lequel son alias Ben X triomphe. Il y fait la connaissance de Scarlite, une compagne de jeu qui prétend être son ange gardien. Mais, en marge d'ARCHLORD, la réalité le rattrape et les persécutions se poursuivent, au point où Ben songe au suicide. Alors que ses parents semblent désemparés, l'espoir renaît sous la forme d'un message de Scarlite, qui suggère à son protégé un plan libérateur.

Prom Night (Le bal de l'horreur) - États-Unis - 87 min.

Réalisé par Nelson McCormick. Avec Brittany Snow, Scott Porter.

Entourée de ses meilleurs amis, Donna Keppel se rend au bal des finissants de son école secondaire, pour lequel ont été réservés la salle de réception et plusieurs chambres d'un grand hôtel de la ville. Mais les célébrations tournent au cauchemar lorsque le psychopathe, qui a jadis massacré les membres de la famille de la jeune femme, décide de prendre lui aussi part à la fête.

L'auberge rouge - France - 95 min.

Réalisé par Gérard Krawczyk. Avec Gérard Jugnot, Josiane Balasko.

Pyrénées, fin du XIXe siècle. Les voyageurs solitaires qui s'arrêtent à l'Auberge du Croûteux connaissent une fin horrible, tués par le fils adoptif sourd-muet des cupides propriétaires de l'établissement, qui détroussent ensuite tranquillement leurs cadavres. Un soir d'orage, une diligence s'arrête devant l'auberge. En débarquent une comtesse flanquée de son fils et de sa bru, un notaire, un négociant en dentelles, un bûcheron, un moine qui accompagne un novice au séminaire et enfin, la fille des aubergistes. Tandis que celle-ci, vive et charmante, détourne le jeune garçon de sa vocation, l'hôtesse, une bigote, confesse ses crimes au moine. Celui-ci aura alors fort à faire pour empêcher les passagers de la diligence de se faire occire, sans trahir le secret de la confession.

Délice Paloma - France, Algérie - 134 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Nadir Mokrèche - Avec Biyouna, Nadia Kaci.

À sa sortie de prison, où elle a purgé une peine de trois ans, Madame Aldjéria découvre une Alger inhospitalière et en pleine mutation. Néanmoins résolue à y retrouver sa place, la vieille marchande de services en tous genres se remémore les petites et grandes combines qui, devant assurer, à elle et aux siens, une place au soleil, ont finalement provoqué sa chute. À commencer par son projet de rouvrir les thermes de Caracalla. Bien malgré elle, la belle et naïve Paloma, nouvelle recrue de Madame Aldjéria, était devenue le catalyseur des frustrations qui grondaient de toute part dans son entourage.

Under the Same Moon - Mexique, États-Unis - 109 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Patricia Riggen. Avec Adrian Alonso, Kate del Castillo.

À tous les dimanches, Carlitos, 9 ans, parle au téléphone avec Rosario, sa mère, et rêve avec elle du jour où ils seront enfin réunis. Depuis quatre ans, cette dernière travaille illégalement comme femme de ménage à Los Angeles. À la mort de sa grand-mère, qui s'occupait de lui, Carlitos se lance à la recherche de sa maman, au mépris des périls de la route. Pendant ce temps, Rosario, qui trime dur, résiste aux avances d'un gardien de sécurité qui l'aiderait pourtant, si elle l'épousait, à régulariser sa situation. À la frontière, les choses tournent mal pour Carlitos et après plusieurs échecs, il obtient l'aide d'Enrique, un autre immigrant clandestin. Au même moment, Rosario, qui ignore que son garçon est parti à sa recherche, songe à son tour à aller le retrouver... au Mexique.

Smart People - États-Unis - 95 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Noam Murro. Avec Dennis Quaid, Sarah Jessica Parker.

Professeur de littérature veuf et misanthrope, Lawrence Westerhold est moins que ravi de voir débarquer son frère adoptif Chuck, qui lui demande de l'héberger temporairement. Sur le point de lui montrer la porte, l'enseignant se blesse à la tête et se retrouve à l'hôpital. L'urgentologue, le docteur Janet Hartigan, lui conseille fortement de ne plus conduire sa voiture, par risque de subir des dommages plus graves au cerveau. La mort dans l'âme, il se résout à prendre l'incapable Chuck comme chauffeur. Tandis que ce dernier fraternise avec sa nièce au tempérament volontaire, Lawrence se met à fréquenter Janet, après avoir appris qu'elle est une de ses anciennes étudiantes et qu'elle était même à l'époque secrètement éprise de lui.

Irina Palm - Belgique, Allemagne, Luxembourg - 103 min.

À Montréal seulement.

Réalisé par Sam Garbarski. Avec Marianne Faithfull, Miki Manojlovic.

Les soins pour traiter la maladie rare de son petit-fils n'étant prodigués qu'en Australie, Maggie, une veuve quinquagénaire sans-le-sou, accepte l'offre d'emploi de Miki, propriétaire de «peep-show» de Londres, qui consiste à masturber ses clients à travers un «glory hole». Maggie a la main douce, si bien que la queue s'allonge devant la cabine où elle officie à l'abri des regards. À l'abri, aussi, des indiscrétions de son fils et de sa bru, intrigués par ses longues absences, et à qui elle entend verser la totalité de ses revenus afin qu'ils accompagnent leur enfant à Melbourne. Mais le temps du gamin est compté et la somme nécessaire au voyage n'est pas encore amassée. Maggie, alias Irina Palm, fait à Miki une proposition qu'il ne pourra pas refuser.

Viva - États-Unis - 122 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Anna Biller. Avec Anna Biller, Jared Sanford.

Los Angeles, 1972. À l'heure où gronde la révolution sexuelle, Barbi, jeune et séduisante femme au foyer que son mari vient de plaquer, décide de prendre en main sa sexualité, sur les conseils d'une amie. Sous le pseudonyme de Viva, elle tâte du nudisme, fréquente les orgies, s'adonne à la prostitution, la bisexualité, le sadomasochisme, la drogue et la vie de bohème.

Bella - États-Unis, Mexique - 91 min.

À Montréal et en anglais seulement.

Réalisé par Alejandro Gomez Monteverde. Avec Eduardo Verastegui, Tammy Blanchard.

José a vu ses rêves de gloire fondre comme neige au soleil après qu'un tragique accident, survenu alors qu'il s'apprêtait à signer un lucratif contrat, a brisé sa carrière de joueur de soccer. L'ex-athlète, qui ne s'est jamais vraiment remis de l'épreuve, devient bientôt cuisinier dans le petit restaurant mexicain de son frère. Il y fait la connaissance de Nina, une serveuse confrontée à une grossesse non désirée, et à travers qui le jeune homme discret voit l'opportunité d'une rédemption. Au cours d'une journée particulière, un lien très fort se tissera entre ces deux écorchés vifs.

Les résumés proviennent de Médiafilm.

Partager sur : Twitter Facebook
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.