entrevue
Jeudi 2 septembre 2010 à 10h47

Marc-André Grondin parle de Bus Palladium

Photo Par Karl Filion
Marc-André Grondin dans Bus Palladium

L'acteur québécois Marc-André Grondin connaît depuis peu un succès fulgurant en France, avec des rôles dans les films Le premier jour du reste de ta vie, Bouquet final, Insoupçonnable de Gabriel Le Bomin, Le caméléon de Jean-Paul Salomé, et maintenant Bus Palladium, qui prend l'affiche chez nous cette semaine. Vainqueur du César du meilleur espoir masculin en 2009, sa présence est de plus en plus appréciée dans les films français. « Je ne suis pas une immense star. Je peux prendre le métro sans problème, je peux encore vomir dans la rue sans que ça fasse le front page. Si ça fait le front page, ils vont encore dire : « Gaspard Ulliel a vomi dans la rue », donc c'est correct. »

Est-ce que le César a tout déclenché? « Non. Parce que les trois étaient bookés avant. J'avais pas mal d'offres déjà avant le César, donc ça n'a pas changé tant de choses que ça. Peut-être que mon agent te dirait que ça a changé dans ses négociations, mais moi, je reçois autant de trucs qu'avant. Il y a peut-être des réalisateurs plus établis qui ont eu de l'intérêt... »

Est-ce que de tourner loin de chez toi favorise l'esprit de groupe, en particulier dans ce cas-ci avec les autres membres du groupe? « On a commencé à répété quatre-cinq heures par jours pour apprendre les tounes, justes les gars du band et celui qui s'occupait de la musique, et ça a pris deux jours pour se rendre compte que tous les acteurs devenaient leur personnage. On avait tous l'énergie des personnages, la chimie que tu vois à l'écran on l'avait dans la vraie vie. »

Tu incarnes Lucas, le guitariste du groupe. « En promo en France je ne le disais pas vraiment, et je l'ai dit à la fin de la promo au réalisateur, mais, mon personnage, c'est le réalisateur Christopher Thompson. Moi, je me suis dit que je le jouais lui. C'est un film qui est beaucoup basé sur ses souvenirs d'enfance, sur sa jeunesse, quand il avait des bands, tout ça, c'est un film assez personnel pour lui quand même. »

« Je ne lui ai pas dit au début, mais c'est hot d'avoir quelqu'un à copier qui est toujours sur le plateau! »

L'histoire est basée sur ses souvenirs, mais tu as la jeunesse du personnage... L'histoire se déroule à une époque que tu n'as pas connue. « Je commence aussi à avoir une maîtrise en années 70-80. J'ai aussi un doctorat en relations père-fils, avec une mineure en passage à l'âge adulte. J'en profite parce qu'il me reste peut-être deux ans, après je ne pourrai plus jouer ça. »

As-tu aussi une maîtrise en accent français? « Je suis rendu pas pire là... » Est-ce que les réalisateurs s'inquiètent? « Plus maintenant. En fait, c'est surtout les producteurs. Tout le monde m'en parle parce que entre les prises je garde l'accent français, mais je sors des expressions québécoises, des petites affaires que tu ne te rends pas compte, comme « à date ». Mais maintenant ils savent que je suis capable de le faire. Il faut juste que je fasse attention quand je suis fatigué, ou qu'il faut que je crie dans une scène. Mais sinon, ça passe assez facilement. »

Bus Palladium prend l'affiche à Montréal et à Québec ce vendredi.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Mercredi 1 septembre 2010 à 14h49) Que tu le veuilles ou non
DOSSIER (Jeudi 29 juillet 2010 à 14h23) Visite de plateau : Le bonheur des autres
ACTUALITÉ (Mercredi 7 juillet 2010 à 13h55) Début du tournage du film Le bonheur des autres
ACTUALITÉ (Vendredi 27 mars 2009 à 15h39) Bande-annonce du film 5150 rue des Ormes
ACTUALITÉ (Dimanche 1 mars 2009 à 01h01) Césars 2009 : Séraphine rafle les honneurs
DOSSIER (Jeudi 27 novembre 2008 à 10h45) Visite de plateau : 5150 rue des Ormes
ACTUALITÉ (Vendredi 3 octobre 2008 à 13h27) Affiche québécoise du film Le premier jour du reste de ta vie
ACTUALITÉ (Mercredi 23 juillet 2008 à 11h00) Marc-André Grondin séduit les Français
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.