actualité
Jeudi 3 février 2011 à 16h26

Louise Bourgoin parle des Aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Photo Par Karl Filion
Louise Bourgoin dans Les aventures exatraordinaires d'Adèle Blanc-Sec

Le film Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, qui a pris l'affiche en France en avril dernier, sort finalement sur les écrans du Québec dès vendredi. Louise Bourgoin incarne le personnage principal du film, une journaliste-aventurière créée en 1976 par Jacques Tardi. Selon l'actrice, le personnage découle du mouvement féministe de l'époque. « En bande-dessinée, on avait l'héroïne sexy, comme Barbarella, ou alors l'héroïne idiote, comme Bécassine. Adèle est différente. Pourquoi pas? Pourquoi pas un dessin de femme avec des qualités qu'on prête habituellement aux héros? Elle est courageuse et, dans le film, elle a un petit côté fragile, ajouté par Besson, qui n'est pas dans la BD. »

Le film raconte ses aventures alors qu'elle se rend en Égypte afin de trouver et de ramener en France une momie qui pourrait bien être capable de ressusciter sa soeur, décédée lors d'un accident de tennis il y a plusieurs années. Mais le scientifique qui doit l'aider est sous les verrons puisque les autorités le tiennent responsable de l'éclosion d'un oeuf de ptérodactyle qui effraie les habitants de Paris.

« J'aimerais ressembler à Adèle : elle ne perd pas de temps avec l'amour, elle est franche et téméraire, et elle prend les choses en mains. C'est une héroïne anachronique : c'est une femme moderne même si ses aventures se déroulent autour de 1912. »

Il est facile d'imaginer que les costumes et les décors favorisent le « voyage dans le temps » requis pour l'incarner. « Oui! Le décor est un personnage à part entière. » Il y a aussi les nombreux effets spéciaux à intégrer plus tard qui doivent affecter le jeu. « Il faut être plus précis, c'est certain, mais c'est aussi très rassurant. Plutôt que de regarder un mur vert, on peint, on imagine, comme on le ferait devant une toile vierge. »

L'actrice de 29 ans ne cache pas non plus que l'intention, derrière cette adaptation cinématographique, est « de rivaliser avec les films d'action américains. Parfois, on entend que dans les films français, il ne se passe rien. Pas cette fois-ci. »

C'est d'ailleurs devenu la signature de Luc Besson. « Bien sûr, Luc Besson est un réalisateur ancré dans la mémoire collective des Français pour son apport au cinéma d'action. Je savais qu'il était un bourreau de travail, mais malgré tout, je ne savais pas comment il travaillait avec les acteurs. C'est un réalisateur qui pousse le métier d'acteur à son comble puisque dans ses films, la caméra vous suit constamment et il faut faire abstraction de sa présence. »

Gilles Lellouche, Jean-Paul Rouve, Jacky Nercessian, Nicolas Giraud et Mathieu Amalric font également partie de la distribution du film.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
CRITIQUE OFFICIELLE CINOCHE.COM (Vendredi 4 février 2011 à 00h01) Faillible lui aussi
ACTUALITÉ (Mercredi 23 juin 2010 à 08h06) Luc Besson prépare un film en anglais
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.