dossier
Samedi 3 septembre 2011 à 05h00

Les films de l'automne 2011

Photo Par Karl Filion
Les films de l'automne

Après un été marqué par de nombreuses suites et autant de films de superhéros, on peut dire, à examiner les films qui prendront l'affiche au Québec d'ici la fin du mois de novembre, que l'automne est déjà arrivé. Les sujets plus légers laissent place à des films plus lourds, plus dramatiques, dédiés au divertissement, oui, mais aussi à un public plus adulte que ce que l'été nous a réservé.

Cela ne signifie pas pour autant qu'on néglige les familles, qui auront l'embarras du choix pour se divertir cet automne avec des personnages que les enfants connaissent bien, que ce soit le Chat potté ou les manchots d'Happy Feet. Puisque Thanksgiving est la célébration religieuse la plus populaire aux États-Unis, encore une fois cette année les studios ont mis le paquet pour attirer les spectateurs dans les salles au cours de ce long week-end qui se tient tradionnellement à la fin novembre. Jusque-là, des réalisateurs établis côtoieront des nouveaux venus...

9 septembre - Contagion

Il est difficile de savoir à quoi s'attendre avec Steven Soderbergh; le réalisateur de Ocean's Eleven (c'était en 2001) nous a étonnés et déstabilisés avec ses films « expérimentaux » The Girlfriend Experience et Bubble, et avec sa fresque Che en deux parties. Cette fois-ci, on voit mal comment Contagion, qui ressemble à de nombreux films du même type s'intéressant au cas d'une pandémie meurtrière - le plus récent exemple étant Blindness - pourrait étonner. La distribution cinq étoiles devrait permettre au film de tirer son épingle du jeu dans une offre en septembre plus diversifiée que pendant la saison estivale, même si cette période de l'année est historiquement moins fréquentée.

23 septembre - Moneyball

Une bande-annonce extrêmement efficace est certainement le meilleur atout de Moneyball pour se distinguer de la compétition cet automne. L'histoire des A's d'Oakland, l'équipe la plus pauvre du baseball majeur, risque de devenir un autre film sportif inspirant, comme ceux que l'on connaît déjà. Le public ne se souvient peut-être pas que Bennett Miller, le réalisateur, a offert un grand film, avec Capote en 2005, mais remarquera certainement la présence de Brad Pitt et de Jonah Hill au haut de l'affiche.

30 septembre - What's Your Number?

Anna Faris est dédiée à la comédie depuis ses débuts au grand écran dans Scary Movie et son succès ne se dément pas. Ce n'est donc pas étonnant qu'elle soit la star de cette comédie romantique sur le véritable amour, alors qu'une femme désespérée de trouver le prince charmant retrouve ses anciens amants afin de voir si elle a raté la perle rare. La recette est claire et bien connue, et le réalisateur Mark Mylod, qui a collaboré à la série Entourage mais qui en est à un premier long métrage, a l'opportunité d'y insuffler une énergie nouvelle.

7 octobre - Real Steel

Shawn Levy, le réalisateur de plusieurs films familiaux dont Night at the Museum, The Pink Panther et Cheaper by The Dozen, promet de faire de cette histoire de robots d'acier boxeurs un film familial inspirant, alors que le héros, Charlie Kenton, doit renouer les liens avec son fils qu'il a délaissé, tout en remportant le championnat de boxe qu'il n'a pas pu gagner pendant sa carrière. Même s'il est difficile de faire des prédictions, on peut croire que Real Steel saura se démarquer grâce à la présence de Hugh Jackman au générique. Peut-être aurons-nous enfin droit à un film de robots avec une véritable histoire cette fois-ci?

14 octobre - Footloose

Comme les remakes des films des années 80 sont à la mode et que la danse prend toujours une place importante dans les choix de divertissement des Nord-américains (des émissions comme So You Thing You Can Dance?, Dancing with the Stars, America's Best Dance Crew aidant), il est presque naturel de voir apparaître sur nos écrans ce Footlose, version 2011. L'original avait peut-être surpris en 1984, mais les fans ne sont pas dupes; recréer la magie une deuxième fois avec les mêmes barèmes, la même vision et une histoire somme toute similaire, est une chose plutôt improbable. Surtout si l'on se fie à la bande-annonce qui laisse croire que les jeunes acteurs Kenny Wormald et Julianne Hough n'ont pas le charisme de Kevin Bacon et Lori Singer. Mais laissons la chance aux coureurs... ou aux danseurs.

21 octobre - The Three Musketeers

Pour la énième fois, on tente d'adapter au grand écran Les trois mousquetaires, l'oeuvre colossale d'Alexandre Dumas. Et encore une fois, on décide de l'édulcorer en la rendant plus accessible aux familles; de la transformer en film d'action plutôt qu'en drame épique. Première étape : engager un adolescent, Logan Lehrman, pour incarner D'Artagnan. Puis, l'utilisation de technologie 3D, qui se fera sans doute au détriment d'autre chose; le scénario, par exemple. Disons simplement que la bande-annonce permet d'entrevoir des bateaux-volants, ce qui n'était pas au coeur de l'oeuvre originale. Et par-dessus le marché, disons que la filmographie de Paul W.S. Anderson ne laisse rien présager de bon. Au moins a-t-on bien choisi en demandant à l'excellent Christoph Waltz (Inglourious Basterds) d'incarner l'infâme Cardinal de Richelieu...

28 octobre - In Time

In Time, d'Andrew Niccol, racontera l'histoire d'une société futuriste où les humains cessent de vieillir lorsqu'ils atteignent l'âge de 25 ans. Ils doivent ensuite acquérir du temps supplémentaire pour continuer à vivre; les riches sont donc avantagés par rapport aux pauvres. Il reviendra à Justin Timberlake de sauver sa mère, Olivia Wilde, et de bouleverser l'ordre des choses. Si le film a les qualités de Lord of War, le précédent film du réalisateur, on s'en sortira très bien. Quant à Justin Timberlake, ses précédents essais (The Social Network, Friends with Benefits) nous permettent de croire qu'il a l'assurance et le talent pour assumer un tel rôle.

4 novembre - Puss in Boots

Les familles ont rendez-vous avec Le chat potté, le populaire personnage de la franchise Shrek, qui sera le héros de son propre film dès le 4 novembre. Dans cette nouvelle aventure, il s'allie avec Humpty Dumpty et une chatte de ruelle afin de capturer l'oie qui pond des oeufs d'or (à ne pas confondre avec la poule). Une mission qui lui permettra sans doute de faire la rencontre de ses amis l'Âne et de Shrek, l'ogre vert héros de quatre films. Y trouvera-t-on l'irrévérence des deux premiers films, ou le conformisme des deux derniers? Cela reste à voir.

11 novembre - Jack and Jill

Que dire de Adam Sandler sinon qu'il n'a pas peur du ridicule? Les mauvaises coupes de cheveux années 80 dans The Wedding Singer et Little Nicky n'auront pas suffi, l'acteur remet ça, cette fois avec une perruque, dans cette comédie où il incarne un homme et... sa soeur jumelle. Il est à prévoir une suite ininterrompue de gags physiques mettant en évidence l'absence de féminité de Sandler et de nombreux quiproquos. Suite au visionnement de la bande-annonce, on peut se demander ce qu'il aura fallu dire à Al Pacino pour le convaincre de se parodier lui-même dans ce film. Malgré tout, il est à peu près certain que la nouvelle comédie de Sandler saura attirer un large public.

11 novembre - Immortals

Tourné à Montréal dans la foulée de Clash of the Titans, Immortals ressemble aussi un peu (beaucoup) à 300, tourné dans les mêmes studios. Le film racontera l'histoire de Thésée, qui doit affronter les Titans dans une bataille divine inspirée de la mythologie grecque. Le facteur le plus imprévisible : Tarsem Singh, réalisateur de The Cell, de retour au cinéma après des années d'absence. Son style visuel saura-t-il se distinguer des autres productions du même genre?

18 novembre - The Twilight Saga: Breaking Dawn - Part 1

C'est le début de la fin pour la saga Twilight; déjà le quatrième livre à être adapté pour le grand écran. Dans cette nouvelle aventure, scindée en deux parties (Part 2 prendra l'affiche en novembre 2012), Bella et Edward vont se marier, ce qui va envenimer les relations déjà tendues entre les vampires et les loup-garous. Bella va même tomber enceinte... Notons que Bill Condon (Dreamgirls) remplace David Slade, qui avait déjà succédé à Chris Weitz et à Catherine Hardwicke à la réalisation.

18 novembre - Happy Feet 2

Quand on sait qu'Happy Feet a amassé 384 millions $ à travers le monde (dont 198 millions $ aux États-Unis), on ne se surprend pas de voir qu'une suite pendra l'affiche sur les écrans cinq ans plus tard pratiquement jour pour jour. Le réalisateur George Miller est de retour pour donner une suite à cette fable écologique toute en chansons qui avait fait le bonheur des petits en 2006 et qui avait même remporté un Oscar. Dans ce deuxième film, Mumble est de retour et a maintenant un fils, Erik, qui cherche lui aussi sa place dans le monde des manchots empereurs. Heureusement, la danse et le chant viendront sauver la famille d'une nouvelle menace.

18 novembre - Tinker, Tailor, Soldier, Spy

Adapté d'un roman de John Le Carré, ce film d'espionnage raconte les aventures d'un espion semi-retraité qui doit reprendre du service pour démasquer une taupe parmi les employés du MI6. Un film qui permettra certainement à Gary Oldman de démontrer - une nouvelle fois - l'étendue de son talent et réalisé par le suédois Tomas Alfredson, qui réalise un premier film en anglais avoir avoir vu son film Let the Right One In être adapté par Hollywood.

23 novembre - Hugo

Pour Martin Scorsese, cette incursion dans le monde enfantin de Brian Selznik est en quelque sorte une première. Le réalisateur de Shutter Island a plutôt l'habitude des drames aux lourds mystères. Ce film, qui prendra l'affiche à Thanksgiving, une période de célébration familiale très populaire aux États-Unis, sera l'un des plus attendus de l'automne. Se déroulant dans les années 30, à Paris, le film raconte l'histoire d'un jeune garçon à l'imagination débordante qui dévoile un mystère laissé par son père récemment décédé. Pour Chloe Moretz, une étoile montante, ce sera l'occasion de démontrer son talent aux côtés du nouveau venu Asa Butterfield et de Sacha Baron Cohen.

23 novembre - The Muppets

Jason Segel, qui chantait et dansait déjà avec des marionnettes dans Forgetting Sarah Marshall, a cru qu'il était temps de ressortir les Muppets du garde-robe et de faire découvrir ces personnages flamboyants à une nouvelle génération de petits cinéphiles. Les créatures colorées de Jim Henson n'ont pas été les vedettes d'un long métrage depuis Muppets from Space en 1999. Après Les Schtroumpfs, qui ont connu un succès important à travers le monde (même principalement chez nous au Québec), fort à parier que les marionnettes, qui tenteront cette fois de sauver le studio en montant un spectacle de variétés, frapperont dans le mille.

Partager sur : Twitter Facebook
Actualités reliées
DOSSIER (Vendredi 6 mai 2011 à 13h00) Les films de l'été 2011
DOSSIER (Lundi 6 septembre 2010 à 11h18) Les films de l'automne 2010
DOSSIER (Vendredi 14 mai 2010 à 15h00) Les films de l'été 2010
Site conçu et développé par Logo Libéo
Représentation publicitaire par Logo Moviefone
© 2016 Média Happy Geeks inc. Tous droits réservés.